Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 23:12

 

 

Massi.jpg

 

 

Par la Grâce de Dieu, rendez-nous Charles Massi

Suite aux révélations faites par le Président tchadien Idriss Deby faisant état de la mort de Charles MASSI, nous demandons au Président François BOZIZE et à son fils Francis, de rendre le corps de notre père, parent et ami, le Pharmacien-Colonel Charles MASSI et de dire la vérité.

En effet, dans un entretien accordé à l’hebdomadaire Jeune Afrique, n° 2571 du 19 au 24 avril 2010, le Président tchadien Idriss DEBY ITNO a affirmé que Charles MASSI « a été tué au cours d’un accrochage avec l’armée [centrafricaine]. » et que «  C’est, ce que nous a dit le président Bozizé lors du compte rendu qu’il a fait à ma demande devant les chefs d’État, en marge du sommet de Bangui, le 16 janvier [2010]».

Cette affirmation du Président Idriss DEBY ITNO contredit les déclarations précédentes du Président François BOZIZE et de son fils Francis, qui ont toujours nié, détenir une quelconque information sur le sort qu’ils ont réservé à Charles MASSI ; et ce, malgré des informations émanant de plusieurs sources issues de leur proche entourage, confirmant l’enlèvement, la torture et l’exécution de Charles MASSI.

Sauf à affirmer que les révélations faites par le Président Idriss DEBY ne sont que pures mensonges, François BOZIZE et son fils Francis, doivent maintenant se rendre à l’évidence qu’ils ne peuvent plus cacher la vérité.

Charles MASSI ne représentant plus une menace pour leur pouvoir, le Président de la République François BOZIZE et son fils Francis, doivent rendre son corps à sa famille pour qu’elle puisse dans la dignité, l’accompagner dans son dernier voyage.

Nul n’est plus puissant que l’Eternel !

Eternel nous te prions aujourd’hui, afin que dans ton infinie bonté, tu donnes la lumière à François BOZIZE et à son fils Francis, pour qu’ils accomplissent ta volonté, pour le bien et la paix de tous.

Fait à Paris, le 26 avril 2010.

Pour la famille                                 

M. Eric NERIS-MASSI                                                            

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique