Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 02:29

 

 

 

 

Dote-Elie-gros-plan.jpg

 

 

En désignant l’ancien PM Elie Doté comme son suppléant dans le 4ème arrondissement aux législatives, Bozizé avait aussi promis le perchoir à ce dernier s’il était élu député. Mais après son hold-up électoral non seulement à la présidentielle mais aussi à la députation, et surtout à l’approche des élections du Bureau de l’assemblée nationale, Bozizé, sans qu’on sache pourquoi, a fait un véritable coup de Jarnac à Elie Doté qui n’en est toujours pas remis. A Bangui, les mauvaises langues disent que c’est bien fait pour sa gueule à ce Doté.

Faute de démission de Bozizé en tant que titulaire du siège, il n'a en effet pu être candidat à aucun poste du Bureau de l’assemblée nationale. C’est d’ailleurs sur cela que se fonde Me Tiangaye pour demander la démission de Bozizé qui ne peut être député et président de la République à la fois. Lors de la réunion qu’il a tenue avec son KNK peu avant la mise en place du Bureau de l’assemblée nationale, Bozizé avait en effet sans qu’on en connaisse les raisons, refusé de donner la parole à Elie Doté qui la demandait, en décrétant  que personne ne puisse se présenter contre l’ineffable Célestin Leroy Gaombalet.

Celui-ci a pourtant eu la parole pour parler de ses hauts faits d’arme et se targuer d’être celui qui, en tant que président de l’assemblée nationale, avait su et pu tout au long de la mandature, empêcher que les membres du gouvernement ne soient enquiquinés par les députés et éviter que des motions de censure ne renversent les différents gouvernements, ce qui est allé droit au cœur du PM Faustin Touadéra qui n’a fait qu’acquiescer tout en étant infiniment reconnaissant à Gaou la fumée.

D'ailleurs c’est le fait d'avoir enfreint ce mot d'ordre de Bozizé que personne du KNK ne se présente contre Gaombalet à l’élection au perchoir que Thierry Maléyombo a commencé à connaître des déboires allant d’une descente de la garde présidentielle à son domicile jusqu’à l’invalidation de son « élection » aux législatives dans le 7ème arrondissement au profit de son implacable adversaire Lavou par la Cour constitutionnelle dont certains membres aux ordres et en service commandé comme Jean Kossangué, ont été chargés de faire le sale boulot.

A l’issue de la dernière session extraordinaire de l’assemblée nationale fin mai dernier, au moment de passer à l’élection des membres du Bureau, Gaombalet en a profité pour ridiculiser une fois de plus Elie Doté en lui rappelant que n'ayant pas reçu la lettre de démission du député François Bozizé le titulaire du siège de la circonscription du 4è arrondissement de Bangui, il ne voyait pas comment un suppléant pouvait briguer un quelconque poste.

Depuis lors, on n’a toujours pas enregistré une quelconque démission du député François Bozizé. C’est ce qui justifie la requête introduite par Me Nicolas Tiangaye auprès de la Cour constitutionnelle  pour exiger sa démission d’office de ce siège de député pour incompatibilité. C’est Elie Doté qui doit se frotter les mains et bien rigoler dans son coin que Bozizé soit obligé de démissionner de cette façon.

 

Rédaction C.A.P

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique