Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 03:35

 

 

centrafrique-copie-1.gif

 

 

22 Novembre 2010

Le Président du MDD, Louis Papéniah a déclaré que ce 7ème anniversaire coïncide avec la célébration jumelée du 1er décembre 1958, date de naissance de la République Centrafricaine et le 13 Août 1960, marque l’accession de notre pays à la souveraineté internationale.

Le Président du MDD, Louis Papéniah s’est indigné pour le fait que de nombreuses réalisations pour la construction du pays ont été attribuées aux successeurs de Dacko.

Selon le Président Louis Papéniah, le vrai bâtisseur de la République Centrafrique, c’est David Dacko. Barthélemy Boganda n’a pas eu le temps de la terminer.

Le Président Louis Papéniah a révélé que deux faits ont été à l’origine du départ au pouvoir en 1966, notamment la reconnaissance de la République Populaire de Chine et l’instauration de la politique de l’emprunt national qui consiste à disposer d’une autonomie financière pour notre pays afin d’éviter la politique de la main tendue vers le pays colonisateur.

« Cela lui vaudra le pire ennui avec l’ancienne puissance colonisatrice qui organisera sa destruction par un coup de force dans la nuit de Saint Sylvestre le 1er janvier 1966 », a renchéri le Président Louis Papéniah.

« Hommage à David Dacko, qui malgré sa santé déjà délicate vint courageusement rétablir la République Centrafricaine, après la dure traversée de la période de l’Empire. Mais, incompris de ses contemporains avide de pouvoir, plein de l’humanisme qui l’a toujours caractérisé afin d’éviter un bain de sang au peuple centrafricain, il préféra quitter volontairement le pouvoir en 1981 », a déclaré le 1er vice-Président de la Commune de Mokinda, Joseph Dacko.

« Epris d’une culture tenace de la paix, tenant à peine debout, il se présenta au Dialogue National pour délivrer à son peuple bien aimé un dernier message de paix et humblement pardonné ses ennemis », a –t-il fait remarquer.

Il convient de rappeler que l’ancien Président David Dacko qui succéda au Président Fondateur Barthélemy Boganda, comme Président du Gouvernement au mois de mai 1959. Après la proclamation de l’indépendance le 13 Août 1960 et la signature des accords de coopération, il a été élu Président de la République, Président du Gouvernement, Garde des Sceaux et ministre de la Défense nationale. Le Président David Dacko est décédé le 20 novembre 2003, au Cameroun et inhumé dans son village natal.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique