Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 01:18

 

centrafrique

 

 

 

BANGUI AFP / 20 juillet 2010 18h13 - Les combats ayant opposé lundi l'armée et des rebelles à Birao, principale ville du nord de la Centrafrique, ont causé la mort de 13 personnes, dont un militaire et dix insurgés, selon un nouveau bilan communiqué mardi après-midi à l'AFP par un responsable de l'armée.

Un premier bilan provisoire fourni dans la matinée par la même source mentionnait trois morts: un militaire, un assaillant et un membre des groupes d'autodéfense ayant apporté leur appui à l'armée.

Après des patrouilles dans les zones des combats, qui se sont déroulés de la périphérie de Birao et "se sont poursuivis jusqu'à 35 km de la ville", l'armée a décompté 13 morts dont certains ont déjà été inhumés mardi après-midi, a affirmé le responsable militaire joint sur place.

"En tout dix corps ont été recensés du côté des assaillants (...). Un de nos hommes a été mortellement atteint lors de ces combats et on déplore deux tués parmi les éléments d'autodéfense qui apportent un appui aux forces de défense et de sécurité", a-t-il expliqué.

"Les assaillants ont attaqué Birao à deux reprises. D'abord tôt dans les premières heures de la matinée (de lundi), ensuite une heure après ces combats. Les combats particulièrement violents se sont poursuivis" hors de la ville, a-t-il précisé.

Dans un communiqué diffusé mardi en début d'après-midi par la radio d'Etat, le ministère centrafricain chargé de la Défense nationale a confirmé la mort d'un militaire "en mission commandée à Birao le 19 juillet 2010", sans évoquer clairement les combats.

Jusqu'en milieu d'après-midi, l'AFP n'avait pu joindre aucun responsable de la rébellion de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP), qui a revendiqué l'attaque.

L'assaut avait été attribué lundi par un responsable du Haut commandement de l'armée à Bangui à des dissidents du Mouvement des libérateurs centrafricains pour la justice (MLCJ, ex-rébellion), signataire d'un accord de paix avec le gouvernement centrafricain et engagé dans le processus de paix en cours dans le pays.

Les assaillants "étaient des dissidents du MLCJ, auxquels se sont ajoutés des hommes de la CPJP mis en déroute à Ndélé (fief de la CPJP, plus au nord) lors des récents affrontements", a soutenu mardi le responsable militaire contacté à Birao.

(©)

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation