Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 22:23




 

KINSHASA - Les dix pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) ont décidé d'adopter "une position commune" au sommet sur le réchauffement climatique prévu en décembre à Copenhague, à l'issue de la 14e session de leur organisation samedi à Kinshasa.

"Pour ce qui est des changements climatiques, la conférence s'est félicitée de l'élaboration d'une position commune de l'Afrique centrale, issue du conseil des ministres respectivement en charge des Forêts, de l'Environnement et du Plan", selon le communiqué de la rencontre lue par le ministre congolais de la Coopération, Raymond Tshibanda.

L'Afrique centrale a "décidé de mandater le président en exercice de la CEEAC pour la transmettre à l'Union africaine et de s'assurer de son intégration à la position commune du continent", a ajouté M. Tshibanda, sans préciser la teneur de cette position.

"La conférence a encouragé les chefs d'Etat et de gouvernement à saisir l'occasion de la conférence de Copenhague pour le plaidoyer en faveur de cette position commune", a-t-il indiqué.

A la tête de l'organisation depuis 2007, le président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, a exhorté, à l'ouverture de la session, ses pairs à aller "en rang serré" et à parler "d'une même voix" lors du sommet sur le changement climatique prévu en décembre à Copenhague.

La CEEAC a par ailleurs exprimé sa "préoccupation face à la menace que constitue la disparition progressive du Lac Tchad, et s'est engagée à déployer tous les efforts nécessaires en vue d'inverser cette tendance".

Situé entre quatre pays limitrophes (le Tchad, le Cameroun, le Nigeria et le Niger), la superficie du Lac Tchad est passée de 25.000 km2 en 1960 à 1.500 km2 en 2.000, en raison notamment du déficit de pluviosité dans cette région aride du continent.

Sept (bien sept) chefs d'Etats sur les dix pays membres étaient présents à ce 14e sommet, dont le nouveau président gabonais, Ali Bongo Ondimba qui y participait pour la première fois.

Créée en 1983, la CEEAC comprend: l'Angola, le Burundi, le Cameroun, la Centrafrique, le Gabon, la Guinée-équatoriale, le Congo-Brazzaville, la RD Congo, Sao Tomé et Principe et le Tchad.

Le Rwanda s'est retiré de l'organisation en juin 2007.

(©AFP / 24 octobre 2009 22h52)

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE