Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 02:38

 

 

 

 

route-Bgui-Damara.jpg

Radio Ndéké Luka Mardi, 10 Avril 2012 15:16

Les habitants du village Libi, localité située à 125 kilomètres au nord de Bangui ont barricadé la route nationale numéro II pour attirer  l’attention des autorités civiles et militaires de Bangui sur l’insécurité persistante dans cette région. Cette insécurité est provoquée par des éléments du général rebelle tchadien Baba Ladé.

Des témoins ont indiqué que l’origine de cette grogne de la population,  c’est l’invasion   du village Bossélé le vendredi dernier à 14 heures, par des éléments habillés en tenues militaires, portant des bérets rouges,  dont on ne connait pas encore  l’appartenance. Ces éléments ont été assimilés aux rebelles de Baba Ladé.

Ces bandits  ont de ce fait, arrêté trois véhicules  dans lesquels se trouvaient des passagers. Ils les ont dépouillés de tous les biens qu’ils avaient sur eux, argents et d’autres  objets de valeur, avant de se retirer dans la forêt, leur lieu de refuge.

Mais puisqu’il n’a jamais un sans deux, dans la nuit de dimanche 08 avril, les mêmes rebelles ont réinvesti le village Bossélé. Cette fois-ci, ils ont fait des fouilles minutieuses dans chaque. Des magasins du village ont été cassés, de la  farine a été emportée ainsi qu’une somme d’argent dont le montant avoisine 300 000 francs CFA.

Face à cette situation, les jeunes et les notables de la localité ont envoyé un mémorandum aux autorités de Bangui pour les supplier de mettre sur pied une base militaire dans leur village pour assurer leur sécurité. Seulement, aucune réponse favorable n’a été donné à ces habitants.

Mécontente des forfaits répétés et au mutisme du gouvernement centrafricain, une partie des habitants du village s’est organisée en autodéfense, et s’est mise à la poursuite des assaillants.. Malheureusement un des jeunes du village qui fait partie du groupe d’autodéfense constituée pour le besoin de la cause,  a pris une balle des rebelles. La victime a succombé de ses blessures.

D’autres sources proches des manifestants ont affirmé ce mardi que la population qui était en effervescence lundi a démantelé provisoirement  les barricades érigées. Elle entend la réponse des autorités de Bangui,  sur les points de revendications contenus dans leur mémorandum. Ils ont déclaré qu’au  cas où la réponse des autorités de Bangui ne leur donne pas satisfaction, ils envisagent d’ores et déjà  d’autres actions tendant à perturber la libre circulation  des personnes et des biens sur le trajet Bangui-sibut-Sibut-Bangui.

A titre de rappel il y’a quelques jours, le village Kassia situé sur l’axe Ndjoukou-Galafondo dans la préfecture de Kémo a fait l’objet de l’invasion des rebelles non identifiés. Ces rebelles auraient  dépouillé des voyageurs de tous leurs biens, avant de les libérer.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation