Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 00:08

 

 

 

Sabone-A-et-Zakaria-Damane.jpg

 

 

Par Fleury Koursany - 24/05/2011 JDB

Le processus risque d’être mis à mal avec le limogeage du ministre l’Habitat et du logement Gontran Djono Didou Ahoba

 

Les nommés Zacharia Damane, patron de l’Union des Forces Démocratiques pour le Rassemblement (UFDR) et Abakar Sabone du Mouvement des Libérateurs Centrafricains pour la Justice (MLCJ), viennent d’annoncer leur démission de leurs postes de Conseillers à la Présidence en charge du DDR (Désarmement, Démobilisation et Réinsertion). Les démissions de ces deux représentants des groupes rebelles interviennent à un moment où le nouveau ministre délégué à la Présidence en charge du DDR, le Général Sylvestre Yangongo a entrepris une rencontre avec tous les leaders des politico-militaires dans l’optique de relancer le processus DDR. Pour justifier sa démission, le président du MLCJ, Abakar Sabone déclare que «l’exercice de cette haute fonction nécessite la mise à disposition des moyens appropriées pour être efficace. Considérant que les conditions matérielles du travail ne sont pas réunies, j’ai l’honneur de vous soumettre ma démission de la présidence du MLCJ, du poste de Conseiller à la Présidence et du représentant du MLCJ au Comité de pilotage pour être libre et m’occuper de mes affaires en toute liberté et mettre un terme à toute activité politique».

Pour le patron de l’UFDR, Zacharia Damane, ce dernier, joint par la Rédaction du journal L’hirondelle déclare qu’il se retire du Comité de pilotage du DDR, de son poste de Conseiller à la Présidence en charge du DDR tout en annonçant sa volonté de démobiliser ses éléments pour se consacrer à ses affaires. Mais selon certaines sources autorisées, c’est le remplacement numérique opéré au sein du gouvernement centrafricain et particulièrement au ministère de l’Habitat et du logement dont Gontran Djono Didou Ahoba, membre de l’UFDR en avait le portefeuille. Ce dernier, proclamé élu député de Birao 2 par la Cour constitutionnelle a été immédiatement remplacé par Joseph Kalité, déchu de son titre de député déclaré élu par la Commission électorale indépendante. «L’UFDR n’a pas été consulté pour cette nomination» étant donné que Joseph Kalité qui remplace Djono Didou Ahoba n’est pas membre de ce mouvement armé. Signataire d’un accord de paix avec le gouvernement centrafricain, l’UFDR avait accepté faire partie du gouvernement centrafricain. Et M. Djono Ahoba en était son représentant au sein de ce gouvernement. Avec de telles démissions, c’est le processus DDR qui risquerait d’être mis à mal.

 

NDLR : Démission n'est pourtant pas très centrafricain car l'habitude est de persister et de signer. S'agissant de Abakar Sabone, la vérité est que la mission de CEI où il siégeait au titre des mouvements politico-militaires étant achevée et que non seulement les indemnités ne se sont plus versées et le véhicule de fonction retiré, il fallait bien passer à autre chose et tenter d'exister autrement. Pour Zakaria Damane de l'UFDR, la volatilité de la situation dans la Vakaga a suffisamment démontré à Bozizé le peu d'efficacité de son mouvement et par conséquent l'inutilité de leur prétendu accord de paix de Tiringoulou. Le limogeage de leur ministre et son remplacement par Kalité est bien la preuve que Bozizé n'en a plus rien à foutre de l'UFDR et a décidé unilatéralement d'arrêter les frais avec ce mouvement comme cela a été le cas avec le FDPC d'Abdoulaye Miskine.    

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique