Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 02:31

 

 

Obama-en-meeting-copie-1.jpg

 


WASHINGTON
AFP / 01 janvier 2013 02h20 - Les Etats-Unis se sont dits lundi très inquiets de la détérioration de la sécurité en Centrafrique et appelé les rebelles à cesser leur avancée vers Bangui, la capitale.


Nous appelons les rebelles à cesser toutes les hostilités et tout mouvement vers la capitale. Nous appelons également les rebelles à s'assurer de la sécurité de la population civile, a déclaré dans un communiqué, la porte-parole de la diplomatie américaine, Victoria Nuland.


Washington appelle également le gouvernement à faire respecter les droits de l'Homme dans la région, ajoutant que les Etats-Unis se souciaient de centaines de disparitions et d'arrestations de personnes issues d'ethnies proches de la rébellion du Séléka.


En quelques semaines, la coalition rebelle du Séléka a pris le contrôle d'une large partie de la Centrafrique, en progressant à une vitesse fulgurante. Désormais aux portes de Bangui, ce mouvement composite réclame le départ du président François Bozizé.


La rébellion a accru sa pression en dépit des appels au dialogue lancés lundi par la France, ancienne puissance coloniale, et des promesses de partage du pouvoir faites la veille par le président Bozizé.


La porte-parole de la diplomatie a également encouragé toutes les parties en présence en Centrafrique de participer au dialogue convoqué par la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale.



(©) 

 

 

NDLR : Les USA qui ont pourtant les moyens de rester à Bangui tout en protégeant comme il faut leur ambassade ont choisi de prendre la poudre d’escampette à la première occasion. C’est un peu trop facile de s’inquiéter du sort des pauvres civils centrafricains tout en les regardant depuis Washington sans rien faire. C’est très dommage pour cette superpuissance qui vient de manifester son sens aigu de l’égoïsme de grande nation et son abandon pur et simple du peuple centrafricain face à un fou sanguinaire comme Bozizé. 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches