Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 14:27

 

 

Zewde-Sahle-Work.jpg

 

   Mme Zewde Sahle Work

 

 

BANGUI - AFP / 15 juillet 2010 12h57 - La vérification des listes des ex-combattants des différentes rébellions à démobiliser dans le cadre du DDR (Désarmement- démobilisation-réinsertion) a débuté mardi à Paoua (nord), a affirmé jeudi à l'AFP Jean-Jacques Demafouth, vice-président du Comité de pilotage du DDR.

Cette "seconde phase du programme DDR est lancée par le gouvernement et ses partenaires à Paoua", a déclaré M. Demafouth, également président de l'Armée populaire pour la restauration de la démocratie (APRD).

"Au cours de cette phase, chaque ex-combattant recensé par ses responsables, devra se présenter devant les observateurs militaires pour confirmer son appartenance au mouvement politico-militaire dont il relève", a précisé M. Demafouth.

La première phase du programme DDR en septembre et octobre 2009 a permis de sensibiliser et d'informer les membres des groupes politico militaires sur le processus, et la nécessité pour ceux-ci de se faire inscrire sur les listes tenues par leurs responsables. En tout le DDR doit durer trois ans selon les autorités.

Selon un observateur militaire de la Mission de consolidation de la paix en Centrafrique (MICOPAX), "au moins 8.515 ex combattants ont été identifiés lors de la précédente phase".

M. Demafouth a expliqué que lors de cette nouvelle phase: "Les ex-combattants auront à répondre à quelques questions sur leur identité, de façon à permettre aux observateurs de vérifier si les listes établies correspondent effectivement aux effectifs des mouvements politico militaires".

"C'est une étape importante puisqu'elle se déroule sous la supervision des observateurs militaires de la CEEAC (Communauté économique des États d'Afrique centrale). Elle permettra à terme d'arrêter définitivement les listes des combattants des groupes politico militaires pour la suite du processus, et notamment le désarmement", a poursuivi M. Demafouth

"De cette phase dépendent les autres parce que toutes les données, concernant le matériel détenu par les ex combattants, l'orientation que ceux-ci comptent donner à leur avenir, seront fournies aux observateurs en vue de la suite du processus", a précisé M. Demafouth.

Le lancement de ces opérations a eu lieu en présence de Sahle-Work Zewde, représentante spéciale du secrétaire-général de l'ONU et chef du Binuca (Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en République centrafricaine), a-t-on appris de source onusienne.

Outre M. Demafouth représentant l'APRD, Florian Ndjadder de l'Union des forces républicaines (UFR), Abdoulaye Miskine du Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC), étaient également présents à la cérémonie.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique