Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 16:35


rebelles-LRA.jpg

BANGUI 11 février 2010 (AFP) — Des hommes armés, présumés de la rébellion ougandaise de la LRA, ont attaqué mardi la ville minière centrafricaine de Nzako (sud-est), dont des habitants ont été enlevés, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

"Ces individus armés, reconnus très vite par la population comme étant des +Tongo-Tongo+ (nom donné aux hommes de l'Armée de résistance du Seigneur, LRA) sont entrés dans la ville de Nzako vers 16H00 (15H00 GMT) en tirant des coups de feu en l'air", a expliqué un gendarme basé dans la ville de Bakouma.

Bakouma est à une soixantaine de kilomètres de Nzako. Cette région abrite des gisements d'uranium exploités par le groupe nucléaire français Areva.

Les tirs ont "provoqué la panique au sein de la population qui a pris la fuite vers la brousse et les régions voisines", a expliqué le gendarme, en précisant qu'aucun mort n'avait été "dénombré parmi les habitants".

L'attaque a été confirmée à l'AFP par un employé d'Areva qui se trouvait à Nzako au moment des faits. Cette source n'était cependant pas en mesure de fournir un bilan.

Selon le gendarme, le calme était revenu mercredi à Nzako, où ont été dépêchés des militaires centrafricains basés à Bangassou, grosse ville plus au Sud. Ces militaires "contrôlent la situation jusqu'à présent", a-t-il assuré.

Dirigée par Joseph Kony, la LRA, une des guérillas les plus brutales au monde, a commencé à être active en 1988 dans le nord de l'Ouganda. En 2005, ses combattants se sont éloignés de leurs bases traditionnelles pour s'installer dans l'extrême nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), frontalière de la Centrafrique.

Copyright © 2010 AFP. Tous droits réservés


NDLR : Avec une telle insécurité, comment voulez-vous sérieusement faire des élections sur le territoire de la République centrafricaine à l'heure actuelle ! Il s'agit objectivement d'un pays sous occupation. Celle des bandits de la LRA et de l'armée ougandaise au Sud Est et de différents  mouvements politico-armés au Nord (UFDR, MNSP, MLCJ, CPJP, FDPC, APRD).

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique