Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 18:23

 

 

RCA_carte-2.jpg

 


 

Europe 1 16 Octobre 2010 à 17h50

 

La ville d'Ippy, à 500 kilomètres à l'est de Bangui, est occupée depuis samedi matin par des rebelles de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP), ont indiqué samedi la gendarmerie et une source militaire.

Selon une source de la gendarmerie de Bambari (principale ville de l'Est), "les éléments de la CPJP sont entrés dans la ville (d'Ippy) dans la matinée en tirant des coups de feu en l'air, provoquant la débandade parmi les habitants qui ont pris fuite pour se réfugier en brousse. Les autorités locales, dont le sous-préfet, ont également quitté la ville pour gagner la brousse ou encore les villes voisines".

Une source du haut commandement militaire à Bangui a confirmé la prise de la ville: "les informations que nous détenons font état de l'occupation d'Ippy, et il n'est pas à exclure que la rébellion de la CPJP soit derrière cette nouvelle provocation de nos forces de défense et de sécurité".

 

 

 

NDLR : Il s'agit toujours du même manège. Quelques heures après cette ocupation, on apprendra que la garde présidentielle de Bozizé a lancé une contre-offensive et que les rebelles ont évacué leur position sans le moindre combat. Puis chaque camp publiera des communiqués triomphalistes en attendant l'occupation de la prochaine ville. Une chose est sûre:  tant que ces bruits de bottes se font entendre à plus de 500 km de la capitale et du pouvoir central de Bozizé, celui-ci s'en fiche royalement. Seule la chute des villes comme Sibut, Damara, Bossembélé et Boali, peut être synonyme de soucis sérieux et de préoccupation pour le dépeceur au pouvoir à Bangui.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation