Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 02:36

 

 

 

 Bozizé KNK ridicule

 

 

Ai-Rca- Lundi, 13 Juin 2011 12:26 -  Une délégation officielle de la Commission Africaine de Droits de l’Homme et du Peuple (CADHP), forte de cinq membres en visite en Centrafrique, a été reçue par le Président de la République François Bozize, le 11 juin  au Palais de la Renaissance.

 Le but de cette mission était de présenter cette institution aux autorités centrafricaines, un organe en charge de la promotion des droits de l’homme composé de 11 commissaires et au sein duquel chaque commissaire a une thématique différente à traiter.

Pour M. Khal Fallah Béchir, cette visite est prescrite par la Charte Africaine « la Charte Africaine en son article 45 nous (les commissaires NDLR) invite à faire des visites dans tous les  pays pour constater avec les gouvernements comment cette charte africaine est traduite dans les faits ». La mission en Centrafrique prend fin le 16 juin prochain.

Avant d’être reçue par le Président de la République, la délégation avait eu des échanges avec la société civile et avait été reçue par certains membres du gouvernement. Avec ces différents représentants du peuple, la délégation a permis aux commissaires de mieux  appréhender la réalité centrafricaine du point de vue économique, social, culturel, politique.

« Nous avons eu l’honneur de rencontrer le Président de la République avec qui nous avons fait le tour d’horizon sur les problèmes en matière des droits de l’homme » a confié M. Khal Fallah Béchir, chef de la délégation au sortir de l’audience.

Selon M. Khal Fallah Béchir, le chef de l’état Centrafricain a une volonté d’écoute et de dialogue. Et il veut à partir de la nouvelle législature imprimer une nouvelle page dans l’histoire du pays.

Pour le chef de la délégation, en tant qu’organe de l’Union Africaine, « nous avons attiré son attention sur la Charte Africaine et constaté auprès du chef de l’Etat une disposition pour non seulement l’application dans la lettre, mais aussi dans l’esprit de cette charte, et enfin d’instaurer dans ce pays qui a connu des moments difficiles ; la paix et la sérénité ».

La Commission Africaine de Droits de l’Homme et du Peuple (CADHP), organe de l’Union Africaine existe depuis janvier 1987.

Kabongo, Ai Bangui

 

NDLR : Il est très étonnant que ce ne soit que seulement maintenant que cette structure des droits de l’homme de l’UA puisse s’intéresser à la RCA, à la gouvernance de Bozizé au pouvoir depuis plus de huit ans avec un bilan en matière de droits de l’homme qui est particulièrement catastrophique. Il faut fortement espérer que ces chers messieurs de l’UA ne se soient pas laissé berner par les propos démagogiques et mensongers de Bozizé qui, pris la main dans le sac, a toujours tendance à botter en touche comme on dit. Il est pourtant entouré d'assassins et criminels tels que Eugène Ngaikoisset alias "le boucher de Paoua", Olivier Koudémon alias Gbangouma dont la liste des crimes et exactions diverses est assez longue, et autre Vianney Semndiro pour ne citer que ceux-là qui, malgré leurs forfaits, bénéficient tranquillement de sa protection et de l'impunité.    

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Droits de l'Homme et Liberté de Presse