Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 18:06

 

 

UA-flag.jpg

 

 

Ai- Rca- Vendredi, 01 Avril 2011 14:55 - Une  délégation d'observateurs de l'Union Africaine conduite par l'ancien Ministre d'Etat Boussoukou Bouba, venue à Bangui pour une mission d'observation des scrutins législatifs du second tour qui s’est tenu le 27 mars dernier  a été reçue en audience le  30 mars  par le président François Bozize.

Selon une source proche de la présidence, cette délégation venait  remercier le locataire du palais de la renaissance des mesures prises en vue de la tenue de ce second tour.

"L'élection s'est déroulée  dans un climat  apaisé. Nous exhortons les  responsables politiques de penser d’abord au pays et à son développement,  pour le bien-être  de nos enfants,  de nos petits-enfants,  et de nos arrières petits enfants",  a déclaré M Boussoukou Bouba au sortir de l'audience.

Avant de lancer un vibrant appel aux partenaires de l'Union Africaine "d'aider la République Centrafricaine à se développer après la période des élections que nous venons de traverser".

Selon l'envoyé spécial de l'Union Africaine, il est temps que tout le monde s'arme pour le développement de la RCA au lieu de recourir à d'autres subterfuges.

"Que tous ceux qui se disent cadres de ce  pays,  qu'ils soient du pouvoir ou hors du pouvoir, devraient maintenant s'atteler au développement de la République Centrafricaine",  a  conclu le représentant du président de la commission de l'Union Africaine Jean Ping.

Il convient de rappeler que, la délégation  est à sa deuxième mission d'observation des élections à Bangui.

Kabongo, Ai Bangui

 

NDLR : Tous ces obscurs ex-ministres africains que l'UA recrute et ne cesse d'envoyer en mission en Centrafrique la représenter font des déclarations et des analyses qui ne tiennent pas du tout compte du hold-up scandaleux de Bozizé et Binguimalé et des Centrafricains qu'ils ont abusés lors de la parodie d'élections du 23 janvier 2011. De quel développement parle ce monsieur lorsque Bozizé qui ne cesse de parler de Kwa Na Kwa a voulu siphonner les fonds de l'USAID destinés au financement d'un projet routier qui devait générer 9000 emplois, comme l'a récemment révélé les câbles de Wikileaks.   

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique