Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 18:38

 

 

 

Bozize171108275-copie-1.jpg

 

 

Vendredi, 26 Août 2011 07:00 - Joseph Bendounga, Président du Mouvement Démocratique pour la Renaissance et l’Evolution de la Centrafrique (Mdrec) a adressé une requête à la Cour Constitutionnelle de son pays. Il lui demande de déclarer le Président François Bozizé inapte à l’exercice de ses fonctions pour des problèmes de santé. 

Le Président centrafricain, François Bozizé traine-t-il des problèmes de santé? En tout cas la polémique est engagée depuis la requête adressée par Joseph Bendounga à la Cour Constitutionnelle. Dans cette requête adressée le 22 août dernier, il soutient mordicus que le Président souffre de «pertes de connaissance à cause de la longue et incurable migraine qui le mine». Il demande donc à la Cour Constitutionnelle d’ouvrir une enquête sur l’état de santé du Président.

Ces allégations ont été démenties ce jeudi par la présidence qui a commis le directeur général de la presse présidentielle Zama Javon Papa à cet effet. Il a indiqué que «le chef de l’Etat jouit d’une parfaite santé et qu’il n’a jamais fait de chute, ni à New York, ni à Paris ou à Bangui».

En dépit de ce démenti, le Président du Mouvement Démocratique pour la Renaissance et l’Evolution de la Centrafrique (Mdrec) maintient sa position. Il demande à la «Cour Constitutionnelle de déclarer sa requête recevable et fondée. Et ordonner au Premier ministre Faustin-Archange Touadéra, la saisine officielle de la Cour constitutionnelle comme prévu à l’article 34 de la Constitution. En vue du constat de l’état de santé du chef de l’Etat dans le but de le déclarer inapte à exercer ses fonctions».

Pour étayer ses accusations, Joseph Bendounga confie que le Président centrafricain a même «effectué clandestinement et sans succès un séjour hospitalier en République populaire de Chine. Et que depuis plus d’un an, l’état de santé de Bozizé ne cesse se détériorer».

Joseph Bendounga, président du Mdrec est opposant. Il a été maire de Bangui sous la présidence de Ange Félix Patassé dont il était proche.

 

Centrafrique: un opposant dit Bozizé malade, juge qu'il ne peut diriger

BANGUI, 25 août 2011 16h19 - (AFP) - Un opposant centrafricain, Joseph Bendounga, demande à la Cour constitutionnelle d'examiner l'état de santé du président François Bozizé, 65 ans, en affirmant qu'il est gravement malade et que cela nuit à l'exercice de sa fonction, dans une requête dont l'AFP a obtenu une copie jeudi.

La présidence a cependant démenti ces affirmations, jeudi.

"A cause de sa longue et incurable maladie, (M. Bozizé) traîne une incapacité physique et mentale très préjudiciable à l'exercice des hautes fonctions", écrit M. Bendounga, président du Mouvement démocratique pour la renaissance et l'évolution de la Centrafrique (MDREC), dans une requête adressée à la Cour le 22 août. Il y parle de plusieurs pertes de "connaissance à cause de la longue et incurable migraine qui le mine. Cela s'est produit à New York en 2010, à Paris et plusieurs fois en Centrafrique".

"La Centrafrique (...) ne peut être dirigée par un chef d'Etat ne jouissant pas de toutes ses facultés physiques et mentales", poursuit l'opposant qui affirme que "depuis plus d'un an, l'état de santé du général François Bozizé (...) ne cesse de se détériorer".

M. Bendounga demande "à la Cour constitutionnelle de déclarer sa requête recevable et fondée et d'ordonner au Premier ministre Faustin-Archange Touadéra, la saisine officielle de la Cour constitutionnelle comme prévu à l'article 34 de la Constitution en vue du constat de l'état de santé du chef de l'Etat" dans le but de le déclarer inapte à exercer ses fonctions.

L'opposant croit savoir que M. Bozizé aurait effectué clandestinement et "sans succès un séjour hospitalier en République populaire de Chine".

Dans un communiqué lu jeudi à la radio nationale, le directeur général de la presse présidentielle, Zama Javon Papa, a qualifié de "mensongers" les propos de M. Bendounga, affirmant que "le chef de l'Etat jouit d'une parfaite santé et qu'il n'a jamais fait de chute, ni à New York, ni à Paris ou à Bangui".

M. Bendounga a été maire de Bangui et député sous Ange-Félix Patassé (1993-2003, décédé le 5 avril), dont il était un proche.

Opposant au régime de l'ancien président André Kolingba (1981-1993), il a connu la prison pour avoir traité celui-ci de "tirailleur".

© 2011 AFP

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique