Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 20:53

 

 

urne.jpg

 

 

(Xinhua) - mardi 27 avril 2010 - Le calendrier électoral fixant les élections présidentielle et législatives le 16 mai en Centrafrique, après un premier report par rapport à la date initiale le 25 avril, subira une nouvelle modification, a révélé lundi à Xinhua une source présidentielle centrafricaine à Bangui qui avait déjà évoqué cette éventualité il y a deux semaines.

Le nouveau report pourrait être soit de deux semaines, soit d’un délai relativement quelque peu plus long. Le président François Bozizé, candidat à sa propre succession, devrait faire une annonce officielle au cours de cette semaine pour communiquer les raisons de cette décision qui ne surprend guère, selon la même source. « S’il est confirmé, c’est un report raisonnable », a souligné une source diplomatique centrafricaine à Yaoundé, faisant allusion aux contraintes de l’organisation qui ne permettent pas d’envisager la tenue des opérations de vote le 16 mai dans de bonnes conditions.

Des sources concordantes à Bangui font état d’un retard dans la fabrication du matériel électoral. Elu une première fois en 2005, François Bozizé affrontera l’ex- président Ange-Félix Patassé qu’il avait renversé par un coup d’Etat le 15 mars 2003. Son pays est l’un des plus pauvres du monde. A part élire leur président, les Centrafricains se rendront également aux urnes pour renouveler leur Parlement.

 

NDLR : Nous apprenons par ailleurs que le vrai faux pasteur Binguimalé devrait pouvoir enfin remettre demain son médiocre rapport à Bozizé qui devrait à son tour convoquer une grande réunion avant de rendre sa décision de reporter la date des élections. En privé, le même Binguimalé déclare qu'il est impossible de tenir les élections avant au moins le mois de septembre prochain mais dit-t-il la même chose à Bozizé ? Certains bozizistes indécrottables affirment aussi en privé à leurs interlocuteurs que c'est à partir de semptembre que les élections peuvent raisonnablement avoir lieu mais ils n'osent point répéter cela devant Bozizé. Une chose est sûre, tous les autres rapports soulignent le travail bâclé de la CEI dans les provinces et recommandent un report de plusieurs mois des élections. De combien de mois Bozizé décidera ce report ? Tout dépendra sans doute de ce que lui dira son gourou béninois qui aime marcher pieds nus. On ne devrait pas tarder à le savoir.     

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique