Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 02:10

 

 

Ouandet.jpg

 

Bozizé KNK ridicule

 

 

BANGUI - AFP / 22 janvier 2011 23h50 -  Un ministre candidat aux législatives de dimanche en Centrafrique est accusé d'"intimidations" par des agents électoraux du plus grand arrondissement de Bangui, qui ont brièvement démissionné en signe de protestation, selon des sources concordantes samedi.

Les 30 membres du comité local de la Commission électorale indépendante (CEI) du 8e arrondissement de Bangui (nord) avaient démissionné "en bloc" jeudi pour "protester contre les intimidations du ministre de la Sécurité publique Jules-Bernard Ouandé", depuis sa déclaration de candidature à la députation dans cet arrondissement, le plus important des huit que compte Bangui, a expliqué à l'AFP José Malo, président du comité local.

Selon M. Malo, le ministre candidat - en concurrence avec six autres personnes - exerçait des "pressions" sur les membres du comité local. Les démissionnaires sont revenus sur leur décision à la faveur d'une "concertation" avec les différents candidats et la CEI.

La commission électorale a confirmé à l'AFP la brève démission des agents électoraux.

"Nous sommes parvenus à une solution acceptée par le comité local. (...) Nous avons réussi à aplanir les divergences et à faire revenir la CEI locale sur sa décision de démissionner en bloc", a déclaré le porte-parole de la CEI, Rigobert Vondo.

Sollicité par l'AFP au sujet des accusations à son encontre, le ministre Ouandé a décliné tout commentaire.

1.889.000 Centrafricains sont appelés à élire dimanche leurs députés et leur président. Les bureaux de vote doivent ouvrir de 06H30 à 16H00 locales (05H30-15H00 GMT).

(©)

NDLR : C’est vraiment pathétique. Le gouvernement de Bozizé n’est qu’un ramassis de ministres délinquants, truands et voleurs. Plus ils volent, mieux Bozizé les protège. Ce général d’opérette de Jules Bernard Ouandé est avec Bozizé les deux derniers et seuls cancres repêchés de leur promotion de l’Ecole spéciale des officiers d’active (ESFOA) de Bouar. Ouandé comptait sur la fraude pour devenir député du 8ème arrondissement de Bangui mais le voilà mis à nu et tenu à l’œil. Cela donne une idée du désarroi dans lequel se trouve le pouvoir de Bozizé obligé de recourir partout à la fraude pour espérer rester dans la compétition. Tremblez les bozizistes !!! 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique