Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 23:11

 

 

ZIg-Zag.jpg

 

BANGUI AFP / 10 septembre 2011 21h31 - Le parti d'opposition Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC) a été empêché par les forces de l'ordre de tenir samedi un meeting pour la rentrée politique a déclaré un de ses responsables.

Le deuxième vice-président du MLPC Gabriel-Jean-Edouard Koyambounou a déclaré que des hommes en tenue avaient envahi le lieu où devait se tenir le meeting bien que cet espace soit propriété privée du parti.

Dans un communiqué à la radio nationale, le ministre de la Justice Firmin Findiro, a expliqué que le MLPC a saisi le maire de Bangui en date du 31 août pour l'informer de la tenue samedi d'une réunion publique. Et donc pour lui il s'agissait d'une simple note d'information.

Il a ajouté que conformément à la loi, la tenue d'une réunion publique fait l'objet d'une demande adressée à l'autorité compétente, le ministre de l'Administration du Territoire.

Ce sont des provocations que de déclarer sur les chaînes étrangères qu'on a été interdit de réunion ou qu'on a empêché la tenue de son meeting, a réagi samedi le président François Bozizé en sango (langue nationale avec le français) à l'Assemblée nationale.

Dans ce cas d'espèce, il n'y a aucune demande officielle. (...) J'estime que ce n'est pas de cette façon qu'on doit se comporter dans un pays qui a ses règles (...). Un parti politique a annoncé vouloir faire sa rentrée politique privée. Mais la rentrée politique n'est pas une cérémonie privée qui se limite à la famille, a-t-il dit.

Le 27 août dernier, un meeting de l'opposition organisé par le Front pour l'annulation et la reprise des élections (Fare-2011), dont est membre le MLPC, avait été violemment attaqué par des hommes qui avaient lancé des pierres faisant sept blessés.


(©) 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique