Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 15:54
 
 
 
Bozizé ailleurs
 
LIBREVILLE 22/06/2012 (AFP) – Un ressortissant français travaillant pour l'ONG Forest People Programme, en mission en Centrafrique a été interpellé vendredi 15 juin et était toujours en détention vendredi 22 juin, alors que ses papiers sont en règle, a appris l'AFP de sources concordantes.
 
Selon une source de la gendarmerie, "le ressortissant français nommé Emmanuel Freudenthal est effectivement placé en détention préventive à la SRI (Section de recherches et d'investigation) depuis la fin de la semaine dernière. Il a été appréhendé dans la Lobaye au sud et se se trouve actuellement dans les locaux de la SRI".
 
L'ambassade de France a joint le procureur de la République qui lui a assuré que le ressortissant serait libéré "prochainement", selon une source diplomatique. Selon cette source, M. Freudenthal a été interpellé au motif qu'il avait deux passeports français, "ce qui est tout à fait légal pour des gens qui voyagent beaucoup".
 
Une source proche de son ONG a indiqué à l'AFP que M. Freudenthal qui travaillait auprès des peuples autochtones communément appelés "pygmées" s'est "déjà fait voler une somme de 3.000 euros en liquide" pendant sa détention.
 
Une source judiciaire à Bangui ayant requis l'anonymat a déclaré vendredi à l'AFP que "ce ressortissant français n'a commis aucune infraction et il devrait être élargi ce matin". Ce n'était pas le cas à 13h00 locales (12H00 GMT).
 
Le comportement des forces de sécurité centrafricaines avec les ressortissants étrangers comme avec les Centrafricains est souvent critiqué par les observateurs.
 
Copyright © 2012 AFP. Tous droits réservés.
 
 
NDLR : L’atmosphère de fin de règne doublée du climat de paranoïa dans lequel vit en permanence le régime de Bozizé qui craint à tout moment la survenue d’un coup d’Etat, expliquent sans doute les tracasseries que vit ce pauvre monsieur. Comment peut-on diriger un pays dans de telles conditions !

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers