Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 16:13

 

 

sideen.jpg

 

 

Kabongo 23 Mai 2010 Africa Info (Douala)

Le Conseil National de Coordination du Fonds Mondial de lutte contre le Sida, le Paludisme et la Tuberculose (CCM/RCA) a tenu le 21 mai à Bangui une assemblée générale extraordinaire.

C'était l'occasion pour cet organisme de faire le point sur les allégations selon lesquelles les ARV ont été détournés ou alors sont vendus et qu'il y aurait malversation financière au sein du CNLS tel que rapporté ces derniers temps sur les ondes des radios et dans les colonnes des journaux.

Cette assemblée générale extraordinaire s'est tenue à huis clos. De sources bien introduites, il était question, pour les membres, de parler franchement de la gestion du stock des ARV par le comité national de lutte contre le sida.

«Nous avons pu voir avec l'ensemble des membres du CCM/RCA qu'est ce qui fallait mettre en place maintenant pour essayer de combler ce gap puisque nous sortons d'une crise de rupture» a fait savoir le président du conseil national de coordination du fonds mondial de lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose, Dr Bernard Lala.

«Nous avons examinés points par points et selon chaque molécule l'état de disponibilité sur le terrain et les décisions à prendre assez rapidement pour pouvoir disposer de commande et de livraison à temps de manière à faire la soudure pour éviter que les prochaines commandes n'attendent pas trop», a-t-il ajouté.

Pour le Président, ils ont mis cette situation à profit « pour voir où est ce qu'on en est avec la préparation de Round 10 qui se profile à l'horizon».

A en croire M Lala, au regard des examens, il n'y a aucune menace de rupture des ARV immédiatement pour la simple raison que la RCA a prévu un mécanisme de quantification de ses commandes qui est assez bien géré par des nationaux. «Nous sommes à l'abri de surprise quand il s'agit de planifier nos commandes pour que nous évitions en fait ces ruptures qui pouvaient intervenir », a-t-il rassuré.

De sources généralement bien informées, cette assemblée générale extraordinaire a vu la participation des représentants des organismes internationaux, des personnes vivant avec le VIH/Sida et des membres du gouvernement.

 

NDLR : Outre le problème de la rupture des ARV pour les malades, des accusations précises et graves ont été portés par les médias dont RFI et le très sérieux journal Le Monde sur les nombreux cas de détournement des ARV dès l’aéroport de Bangui Mpoko et l’existence de filières frauduleuses de ventes illégales d’ARV financés par le Fonds Mondial. Si le Dr Lala essaie de rassurer les malades sur les stocks d’ARV, il demeure cependant muet sur les accusations de malversations et de corruption et la gestion scabreuse du CNLS par Mme Hyacinthe Wodobodé qui se vante tellement d’être sous la protection de Bozizé.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation