Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 14:07

 

 

 

Ndele.jpg

 

 

Par Kpangbandjé - JDB 16/05/2011

De source concordante, ils auraient été enlevés par des éléments armés qui avaient envahis le village. A ce jour, ils n’ont pas donné signe de vie

 
Depuis plusieurs mois, la partie nord-est de la République Centrafricaine est transformée en Far-West. Dans cette zone, les rébellions s’acharnent sur la pauvre population qui ne peut plus même compter sur ses forces armées. L’insécurité y est grandissante. Du jour au lendemain, on assiste à des braquages, des enlèvements, des tueries, des combats et des conflits, etc. Le jeudi 12 mai 2011, la population du village Tiri, situé sur l’axe Ndélé-Golongosso a été témoin de l’enlèvement de leur chef par sept (7) hommes armés qui ont fait leur irruption dans le village aux environs de 17heures. Selon les faits qui nous sont rapportés par un témoin de l’évènement, le samedi 7 mai 2011, une échauffourée aurait opposé des éléments de la convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP) à quatre (4) villageois, tous des chasseurs, lors d’une partie de chasse où ces chasseurs sont tombés nez à nez avec les rebelles en plein milieu de la forêt.

Il y aurait eu des échanges de tirs entre les deux camps et comme bilan, les chasseurs qui utilisaient des armes artisanales, auraient grièvement blessé trois rebelles. Parmi les chasseurs se trouvent les deux premiers fils du chef Izédine. Ainsi, quelques jours après cette échauffourée, les rebelles ont découvert le village de ceux qui leur donné cette leçon d’où leur irruption du jeudi. Dès qu’ils sont entrés dans le village, ils se sont dirigés chez le chef qui ne voulait pas laisser les rebelles emmener ses garçons. Ces derniers sont finalement partis avec le chef, sa première épouse et les deux garçons du chef. La gendarmerie de Ndélé aurait été informée de cet enlèvement mais aucune suite n’est donnée pour l’instant. Pour certains habitants du village, ces rebelles se vengent de l’affront des chasseurs.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation