Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 17:48

 

 

 

Mads-Brugger.JPG

 

http://defense.blogs.lavoixdunord.fr  03/04/2013

 

Mads Brügger est assurément fêlé mais dans The Ambassador, son documentaire de 2011 diffusé actuellement sur Canal + à la demande (et par d'autres moyens plus illégaux mais chut...), cet investigateur danois effectue une plongée saisissante dans la Françafrique que nous connaissons malheureusement bien.

 

A coups de caméras cachées et de provocations néo-colonialistes à peine croyables, Mads Brügger s'invente un personnage à coups de dollars. Il devient officiellement (ou presque) un consul du Liberia en Centrafrique pour faciliter l'extraction illégale de diamants... Dingue.

 

Mads Brügger n'est d'ailleurs pas un journaliste en tant que tel puisqu'il se construit d'abord un personnage et se laisse volontairement emporter dans les bas-fonds, sans éthique apparente. Il est Cortzen, un entrepreneur danois semi-raciste, qui porte des bottes de cavaliers et fume des cigares sous le nez de pygmées qu'on a fait boire pour le divertir. Il danse et il rit. Et sait que le projet d'usine d'allumettes qu'il lance pour attirer l'intérêt des pouvoirs publics centrafricains ne verra jamais le jour.

 

Il joue son personnage jusqu'au bout dans un délire coûteux (135 000 € pour un passeport diplomatique libérien), souvent drôle, parfois trop trash pour être honnête. Il est à vomir. A l'image de la Françafrique, doit être la justification du réalisateur qui avait tourné un autre doc en 2009, infiltré en Corée du Nord et intitulé The Red Chapel.

 

Mais l'essentiel n'est pas là. Au cours d'une enquête de trois ans, il nous fait découvrir par le menu la Françafrique que l'on fantasme souvent. Celle de la corruption généralisée par la grâce des enveloppes du bonheur " qui l'amènent en quelques temps jusqu'au bureau du ministre de la Défense, Jean-Francis Bozizé, le fils du président François Bozizé, renversé il y a dix jours.

 

Brügger interroge un ancien légionnaire, chef de la sécurité de la présidence, tué avant la fin du tournage. Il rencontre des diplomates étrangers profiteurs, des députés pourris et M. Gilles qui va lui offrir le filon des diamants contre une première valise de 10 millions de francs CFA (15 000 €). Peu importe que la mine exploite des enfants...

Ce documentaire manipulateur et choc est aussi réjouissant qu'écœurant. A voir absolument donc.

Autant vous dire que le rôle de la France n'est pas des plus brillants. Le film l'accuse de manipuler historiquement le pays depuis Bokassa, fomenter des rébellions pour mieux exploiter ses ressources naturelles et empêcher toute perspective de développement. C'est The Ambassador qui le dit... Et comme la Centrafrique reste dans l'actualité, profitez-en.

 

Voici la bande-annonce de The Ambassador qui par un pur hasard n'a pas trouvé de diffuseur pour une sortie en salle en France en 2012...

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers