Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 22:20

 

 

La-Chine.jpg

 

 

Ai- Rca- Samedi, 07 Août 2010 15:39  - Une délégation de l’Université de Nyala venue du  Soudan, forte de trois personnes et conduite par le Vice Recteur, le Pr Abbakar Ali Idris, est en visite de travail à Bangui du 6 au 12 août.

 Selon une source universitaire, le but de leur mission est de  signer des accords  entre les deux universités (Nyala au Soudan et Bangui) et en même temps d’étudier  les possibilités du prolongement du chemin de fer depuis Nyala jusqu’à Birao, localité où est située  l’université chinoise d’Afrique.

Selon la même source,  le même jour de leur arrivée à Bangui, s’est tenue  une réunion tripartite regroupant la délégation de l'université de Bangui, conduite par le Recteur, le Pr  Gustave Bobossi, la délégation de l'Université de Nyala au Soudan conduite par le Vice Recteur le Pr Abbakar Ali Idris et la délégation de l'ambassade de Chine en Centrafrique conduite par l'ambassadeur Shi Hu.

Au centre de  la  réunion, la construction du chemin de fer long 300 kilomètres et la construction de l'Université  chinoise d'Afrique (UCA) à Birao.

« Nous sommes ici pour mettre en place un plan d'action dans le cadre d’une  coopération entre les deux universités », a dit le  Pr Abbakar Ali Idris.

Selon le vice recteur, chef de la délégation soudanaise, c'est depuis 2002 que l'Université de Nyala tente de nouer  une relation de coopération avec l'Université de Bangui qui malheureusement  n'a pas marché.

« Cette fois-ci,  nous sommes là pour élaborer  un plan d'action et engager sans attendre  la coopération entre nos deux universités » a souligné  M Abbakar.

A l'en croire, le Soudan soutient fermement  l'idée du prolongement du chemin de fer qui ira de Nyala jusqu'à Birao. « Cette ligne sera une opportunité d'échange entre les deux pays,  échanges économique et culturel surtout », a-t-il renchéri.

Avant de faire remarquer que : « Ce chemin de fer va faciliter la libre circulation des personnes et des biens ». Il a tenu à  rassurer la partie centrafricaine que «  de retour au pays, nous allons parler de ce chemin de fer au gouvernement ».

« En ce qui concerne la construction de l'Université Chinoise Africaine, nous avons signé des accords avec cinq Universités chinoises et nous soutenons fortement la naissance de cette université » a-t-il précisé.

Et pour joindre l'acte à la parole,  le Vice Recteur Abbakar a déclaré : « nous sommes prêts à payer notre part dans l'accomplissement de cette idée ».

Kabongo, Ai Bangui.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Relations Internationales