Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 02:43

 

 

suspect-de-detention-d-armes.jpg

 

                         le suspect ici dans un piteux état

 

 

Par Kpangbandjé - 27/09/2011 JdB

La Compagnie nationale de sécurité a saisi trois armes de guerre au domicile d’un commerçant au quartier Combattant à Bangui

 

Au début de la soirée du lundi 26 septembre 2011, des policiers appartenant à la Compagnie nationale de sécurité (CNS) ont fait une descente au quartier Combattant dans le 8ème Arrondissement de Bangui. Au cours de cette opération trois armes de guerre sont saisies chez Abdoulaye, un commerçant de grande renommée dans ce secteur de la ville. Il s’agit de 2 fusils AK-47 et d’un pistolet automatique avec une caisse remplie de munitions. Abdoulaye a été emmené manu militari par ces forces qui l’ont mis sous les verrous en attendant la suite des enquêtes.

De l’avis du chef de l’unité, la CNS a été avertie il y a quelques mois sur des activités douteuses que mène cet homme. On a ainsi mis en place une équipe qui le surveillait jusqu’à ce jour où nous l’avons pris alors qu’il tentait de déplacer ces armes quelque part. En effet, Abdoulaye a été attrapé devant sa concession alors qu’il s’apprêtait probablement à voyager. Selon une source policière, ce matin il a cité quelques noms, ce sont des gens avec qui il dit travailler donc, nous devons d’abord mettre la main sur eux avant d’avoir une idée nette sur le dossier.

Le dénommé Abdoulaye est connu des services de sécurité car il a été arrêté à deux reprises par la gendarmerie, puis l’Office centrafricain pour la répression du banditisme (OCRB) pour braquage et vol à mains armées au mois de Juin et Août dernier.

 

NDLR : Quand on connaît le sens du respect de la personne humaine et droits de l'homme qui a toujours caractérisé le régime dictatoriale et sanguinaire de Bozizé, il n'est étonnant de voir ce genre d'image. Les éléments du CNS se sont visiblement acharnés sur ce pauvre monsieur. Existent-t-il encore des défenseurs de droits de l'homme dans ce pays qui s'appelle République centrafricaine ?   

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société