Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 22:46





LIBREVILLE - L'ex-président centrafricain Ange-Félix Patassé, exilé au Togo depuis 2003 et dont le retour à Bangui était annoncé pour jeudi après-midi, a dû remettre son voyage à vendredi en raison de problèmes d'avion, a appris l'AFP auprès de son porte-parole.

"L'avion qui devait emmener le président Patassé à Bangui avait des problèmes techniques. Un autre avion a été affrété mais il n'est arrivé qu'en fin d'après-midi en Libye. Le président ne voulait pas arriver de nuit à Bangui pour des motifs de sécurité. Il partira demain (vendredi)", a affirmé par téléphone à l'AFP Guy Simplice Kodegue depuis l'aéroport de Tripoli.

"Le président veut que son retour se passe bien. Il ne veut pas de dérapages ou de problèmes, c'est plus prudent d'arriver en plein jour. A la nuit tombée, la situation sécuritaire n'est plus sûre", a ajouté M. Kodegue.

L'avion de M. Patassé devrait quitter Tripoli vendredi à 09h00 locales pour arriver à Bangui en début d'après-midi (4 heures de vol environ), selon la même source.

M. Patassé, qui avait annoncé fin août son intention de revenir dans son pays disputer la présidentielle, a présidé la Centrafrique de 1999 à mars 2003, quand il a été renversé par François Bozizé, toujours au pouvoir.

A Bangui, une cinquantaine de journalistes s'étaient déplacés à l'aéroport pour attendre l'ancien président. Des mesures de sécurité exceptionnelles avaient été prises avec un déploiement important des forces de l'ordre. Les journalistes ont été refoulés à plusieurs centaines de mètres du salon d'arrivée avant que le report du vol ne soit connu.

Mercredi, M. Patassé avait annoncé dans un communiqué qu'il rentrait, "après sept années d'exil au Togo". Il remerciait les "chefs d'Etat (...) qui l'ont fortement encouragé à regagner le sol national pour prendre part aux futures élections devant marquer un tournant décisif pour l'instauration de la véritable démocratie en République Centrafricaine".

M. Patassé affirmait au "gouvernement centrafricain son entière disponibilité à contribuer pour la paix dans un climat fraternel et serein, favorable au processus d'élection crédible, juste et fiable de 2010".

Il demandait aussi "à tous ses militants et sympathisants" de respecter "scrupuleusement l'ordre et la discipline" à son arrivée à Bangui.

"Il n'y a jamais eu de problème par rapport au retour de l'ex-président Patassé dans son pays", avait déclaré le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement Cyriaque Gonda.

M. Gonda avait toutefois prévenu: "C'est un ancien chef d'Etat, cela (le retour) doit se faire dans l'ordre (...) Nous ne voulons pas que ce retour soit instrumentalisé aux fins de présenter le gouvernement comme un obstacle".

(©AFP / 29 octobre 2009 18h58)

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique