Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 23:28

 

 

universite-de-Bangui.jpg

 

Ai- Rca Samedi, 28 Août 2010 17:26 - Le Ministre de l’éducation, M Ambroise Zawa a présidé le 27 août à Bangui la cérémonie de clôture des travaux de l’atelier sur la  mise en œuvre du programme des enseignements à la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FASEG) de l’Université de Bangui.

C’était  en présence de la délégation de l’Université de Yaoundé II (Cameroun)  conduite par le Professeur Robert Wanda et du corps enseignant de l’Université de Bangui.

Cet atelier, selon une source universitaire, qui a débouché sur la signature d’un protocole d’accord entre l’Université de Bangui et celle de Yaoundé II a permis d’élaborer les différents programmes des cours magistraux, des travaux dirigés et des recherches par les étudiants à la FASEG.

« L’ouverture de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FASEG) à l’Université de Bangui est une preuve de la prise de conscience de la part des autorités de la République Centrafricaine » a déclaré M Zawa lors de la cérémonie de clôture.

Selon le Ministre de l’éducation, la détermination des participants à cet atelier témoigne de leur sérieux dans l’élaboration des différents programmes d’enseignement à la FASEG qui sera désormais « un établissement capable de former des cadres de très haut niveau ans le domaine des sciences économiques et de gestion au niveau local ».

Le membre du gouvernement s’est félicité de la coopération sud-sud entres les deux universités régionales avant de remercier la délégation de l’Université II de Yaoundé qui n’a pas hésité à venir  au secours de l’université de Bangui.

A l’en croire, malgré les énormes ressources naturelles  dont dispose la RCA, ce pays est parmi les pauvres au monde  et en Afrique pour la simple raison que la majorité de la population qui vivent de l’agriculture et de la cueillette ne disposent pas d’une  technologie pour la modernisation  des activités de développement.

Selon  M Zawa, en plus de ce manque de technologie,   vient s’ajouter le développement d’activités informelles  dans le secteur secondaire et tertiaire.

« Face à cette situation, entant que économiste, je sais que vous êtes très sensibles   à cette réalité » a -t-il souligné.

Il convient de signaler que, l’ancienne Faculté de Droit et des Sciences Economiques a été  scindée en deux : la  Faculté de Science Juridique et Politique et la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion.

Kabongo, Ai Bangui

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation