Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 01:49

 

 

Boziz----Nola.jpg

 

 

 

Kabongo, Ai Bangui Africa Info (Douala)

 

Ai-Rca -19 Mai 2010 - Venues des 8 arrondissements de Bangui, elles ont marché ce jour sur les grandes artères de la capitale pour d'une part témoigner leur adhésion à la loi constitutionnelle adoptée et promulguée par le Président de la République et d'autre part, leur soutien aux élus de la nation, a constaté Ai.

Selon les organisateurs de cette marche de soutien au Président de la République et aux élus de nations, différents sites sont prévus dans chaque arrondissement pour le point de départ et la destination est la Place de la République où les attendait le chef de l'Etat.

Sur les grandes artères de la capitale, les organisateurs de cette marche ont successivement remis le mémorandum au représentant de l'Union Européenne Guy Samzun, à la patronne du Bureau intégré des Nations Unies en Centrafrique (Binuca) Sahle Work Zewde, à l'ambassade de France où les attendait le premier conseiller et au Président de la République. Parallèlement, une motion de remerciement a été remise au président de l'assemblée nationale.

Dans le mémorandum remis au Président Bozize, on pouvait lire : "Filles et Fils de Centrafrique de toutes les couches sociales et de toutes les tendances politique, en cette occasion de grande marche nationale, d'un seul coeur, et unis dans la philosophie de l'Unité de la Dignité et du Travail promu par Barthélemy Boganda, à travers la devise de la République Centrafricaine, vous exprimant le soutien indéfectible du peuple centrafricain dans les actions salutaires que vous ne cessez de poser dans l'intérêt de la démocratie de la paix et de la réconciliation nationale et du développement de notre pays. Au de-là des manipulations, des tergiversations et de la mauvaise foi des certains fils du pays vous avez toujours su vous placer au dessus des querelles intestines, mêlées subversives, comportement antipatriotiques notoires pour ne vous consacrer qu'à votre propre responsabilité afin de promouvoir le dialogue et la conciliation, de l'esprit de consensus dans l'intérêt de la paix, de la sécurité et du bien être du peuple centrafricain. Vos mérites sont reconnus par le peuple et la communauté internationale sur les plans de votre gouvernance démocratique, de vos acquis sociaux et économique, de vos actions en faveur de la paix et de la concorde nationale ».

Dans le document réceptionné par le premier conseiller près de l'ambassade de France à Bangui, c'était écrit: "Nous souhaiterons que la France aide la République Centrafricaine. Nous souhaiterons que la France aide la jeunesse centrafricaine dans ce processus de paix pour qu'il y ait un véritable développement, pour qu'il y ait un véritable épanouissement de la jeunesse centrafricaine".

Le Président François Bozize dans un discours improvisé en langue nationale a remercié les organisateurs de cette marche avant de fustiger devant les cinquante mille personnes «le comportement antipatriotique de certains leaders de l'opposition démocratique en Centrafrique». Il n'a pas manqué de décrier les exactions de l'ancien régime."Nous avons beaucoup souffert. Nous ne voulons plus que la RCA recule. Il est temps de travailler dur pour faire avancer les chose" a-t-il dit.

Et de poursuivre "jeunesse centrafricaine, je vous demande la vigilance car les personnes de mauvaise foi sont parmi nous aujourd'hui, les nationaux tout comme les étrangers"

L'agence Ai a aussi constaté que, les cours dans les établissements scolaires ont été suspendus ce jour et presque tous les élèves ont été conviés à aller prendre part à cette marche de soutien.

 

NDLR : Le chiffre avancé par la police centrafricaine de l'effectif de ces marcheurs est sujet à caution. En réalité, il y avait un peu moins de 10.000 jeunes de 14 à 16 ans en moyenne, ne pouvant même pas se douter de la vraie signification du rôle qu'on leur fait jouer. Il est fort curieux que le vote de la loi anticonstitutionnelle prorogeant le mandat d'un potentat puisse donner lieu à une marche de soutien avec ferméture des classes pour les élèves et remise de mémorandum aux diplomates. C'est la preuve que Bozizé n'est pas serein et redoute quelque chose. Que craint-il ? Toute cette manipulation politicienne est scandaleuse et grotesque.  

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique