Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 22:32

 

 

 

Alfred Poloko

 

 


Bangui, 31 Déc. (ACAP) - Le ministre de la Communication de la République Centrafricaine, Alfred Taïnga Poloko, après que le partenariat de Télé Centrafrique lui a exigé de payer la somme de 700.000 Euros, soit environ 450 millions de francs CFA, afin de lui basculer en direct toutes les rencontres de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2012, a organisé une réunion de plaidoyer avec quelques opérateurs économiques pour solliciter leur appui dans cette entreprise, vendredi 30 décembre 2011, à Bangui.

 

Le plaidoyer du Ministre de la Communication a pour but d’impulser un partenariat nouveau entre la Télévision Centrafricaine (TVCA), qui émet depuis juin 2011 en mode continu et dont les programmes sont désormais basculés sur satellite, et les opérateurs économiques autour de l’évènement continental qu’est la Coupe d’Afrique des Nations dont les rencontres démarreront le 21 janvier 2012.


Le Ministre Taïnga Poloko, en formulant son plaidoyer, est conscient des différentes pressions qu’ont subies les opérateurs économiques par le passé. Raison pour laquelle, il a parlé d’un « partenariat gagnant-gagnant ».

 

En contrepartie de leur contribution, le Ministre de la Communication a proposé aux entreprises des messages promotionnels télévisuels avant, pendant et après les rencontres.
 
Aussi, le Ministre de la Communication a pensé que la CAN pourrait assurer un rôle fédérateur et participer à une décrispation sociale, au regard de l’engouement que les jeunes surtout ont pour l’évènement.


Par ailleurs, Taïnga Poloko sait que quelques ménages nantis disposent de décodeurs, leur permettant de suivre toutes les rencontres planifiées dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations. Mais c’est pour permettre à tout le monde de suivre toutes les rencontres qu’il a estimé que seule la Télévision Centrafricaine est en mesure d’accomplir cette mission.
 
Les dirigeants des sociétés convoqués à cette réunion de plaidoyer ont adhéré à la démarche du Ministre de la Communication mais ont choisi de donner leurs réponses qu’après avoir consulté leurs conseils d’administration respectifs et après une concertation dans le cadre de leur groupement (Groupement Interprofessionnel Centrafricain (GICA)], dans le souci d’élargir le panel des contribuables.

 


 

NDLR : Toujours tendre la main de mendiant ! C’est la particularité du régime Bozizé. Montrer les matches de la CAN en direct est-il une priorité pour des Centrafricains actuellement affamés et qui vivent dans une misère sans nom ?  Avec le montant de la somme d’argent que recherche ce ministre au nom du gouvernement pour pouvoir diffuser les matches de la CAN en direct, combien d’enfants centrafricains victimes de sous-nutrition pourrait-on sauver ? Avec une infime partie seulement de cet argent, on pourrait par exemple pourvoir aux équipements de radiologie qui font défaut depuis un bon moment déjà à l’hôpital Communautaire. Avec une partie de cet argent, on pourrait réparer le pont Langbassi qui s’est effondré ou celui du Sica 3, ou encore celui de Miskine ou de St Sauveur.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique