Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 00:23

 

 

Faca.jpg 

BANGUI (AFP) - 21.01.2012 16:34 - L'armée centrafricaine s'est déployée pendant la nuit de vendredi à samedi au Nord du pays, à Kaga Bandoro et Batangafo, où sévit depuis plusieurs mois un groupe de rébellion tchadien du Front populaire pour le redressement (FPR), dirigé par le général Baba Laddé, a appris l'AFP de source militaire à Kaga Bandoro samedi.

L'armée a demandé à la population de rester chez elle et de ne se déplacer qu'en cas d'extrême urgence ou de nécessité, selon la radio nationale. "Les autorités militaires centrafricaines ont ordonné le bouclage des régions qui s'étendent de Kaga Bangoro à Batangafo pour sécuriser au maximum la population. En prévision d'une opération dont on ignore tout", a précisé la radio.

Interrogé par l'AFP, le haut commandement militaire a expliqué que "des instructions fermes ont été données aux militaires qui se trouvent dans ces zones". Sans donner plus de précision.

Jointe au téléphone par l'AFP, une habitante de Kaga Bandoro a confirmé sous le sceau de l'anonymat la présence "d'éléments de l'armée (qui) ont effectivement investi toute la ville. On les voit presque partout dans la ville et dans les quartiers armes à la main, a-t-elle dit. "Il n'y a pas eu de tirs, mais nous avons peur parce que nous ne savons pas exactement ce qui peut se passer" a-t-elle dit.

En début de semaine, le mouvement rebelle avait dit sa crainte d'une attaque de l'armée tchadienne, des hélicoptères et des pick-up Toyota "lourdement équipées" ayant pris position à la frontière.

Le FPR occupe depuis début août la localité centrafricaine de Pladama Ouaka, située entre les villes de Bambari (centre) et Kouango, sans que les tentatives de négociation aient pu aboutir. Selon le préfet de la région de Bambari, ses hommes se livreraient à des pillages et à du racket.

Copyright © 2012 AFP. Tous droits réservés.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation