Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 13:32

 

 

urne.jpg

 

 

 

Bangui, AFP - le 31 mars 2010, 12h41 - L'opposition centrafricaine a estimé mercredi que le report par un décret pris mardi des élections présidentielle et législatives au 16 mai n'est "pas valable", et demande le report du scrutin, initialement prévu le 25 avril, au-delà des délais constitutionnels le 11 juin.

"Pour l'UFVN (Union des forces vives de la nation, principale coalition de l'opposition), ce décret n'est pas valable et la date qui est fixée pour les élections n'est pas valable du tout", a déclaré mercredi à l'AFP, Me Henri Pouzère, coordonnateur de l'UFVN.

"Pour l'opposition démocratique, la date des élections doit être fixée au-delà des délais constitutionnels (fin du mandat du président François Bozizé le 11 juin) parce que toutes les conditions ne sont pas réunies au plan sécuritaire, au niveau du recensement ou de la révision de la liste électorale", a-t-il poursuivi.

M. Pouzère a précisé que l'opposition allait se réunir "dans les jours qui suivent pour prendre position" et déterminer sa marche à suivre.

L'UFVN regroupe le Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC), l'Alliance pour la démocratie et le progrès (ADP), l'Alliance pour la solidarité et le développement (ASD), la Convention nationale (CN), et l'association Londo.

Les élections présidentielles et législatives en Centrafrique, prévues le 25 avril, ont été reportées au 16 mai, selon un décret présidentiel lu mardi en soirée à la radio nationale.

 

 

 

Centrafrique : les élections présidentielles et législatives reportées au 16 mai 2010

Bangui, 31 mars 2010 - Le président centrafricain François Bozizé a signé un décret repoussant au 16 mai 2010 la tenue des élections présidentielle et législatives, initialement prévues pour le 25 avril prochain.

Aux termes de ce décret, pris "sur proposition du président de la Commission électorale indépendante (CEI)", la campagne électorale débuterait le vendredi 30 avril pour s'achever le vendredi 14 mai.

La fixation d'une nouvelle date pour les élections intervient environ 24 heures avant la prestation de serment devant la Cour d'appel de Bangui des membres des comités locaux de la CEI pour Bangui, la capitale de la République Centrafricaine.

On indique, de source proche de la CEI, que pour certains représentants de l'opposition au sein de l'organe chargé d'organiser les élections, il s'agit d'une nouvelle "virgule dans le dos" fait par le président Joseph Binguimalé. L'opposition avait déjà demandé un report des élections à la fin 2010 dans le meilleur des cas, estimant que les conditions n'étaient pas encore réunies pour l'organisation d'élections libres et transparentes.

Elle avait notamment relevé le retard pris dans la mise oeuvre du programme de désarmement (DDR) et la confection des listes électorales.

Recevant les représentants des diplomates qui lui ont également demandé le report des élections en échange d'une prolongation consensuelle de son mandat, qui s'achève le 11 juin prochain, le président Bozizé avait réaffirmé son attachement "au respect et à la défense de la Constitution", ajoutant qu'un éventuel report était du ressort de la seule CEI et ne devrait pas dépasser le 11 juin 2010.

Annonçant sa candidature à sa propre succession, le 15 mars dernier, le général Bozizé, avait indiqué qu'un report des élections ouvrirait une période de vide constitutionnel et donc d'incertitude peu propice à la stabilité du pays.

Source: xinhua

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique