Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 15:03

 

 

Zakaria-Damane.jpg

 

logo cpjp

 

Par RFI mercredi 05 octobre 2011

Un comité de conciliation s'est réuni hier mardi pour tenter d'obtenir un cessez-le-feu dans la région de Bria, dans le centre-est du pays. Le mois dernier, des affrontements entre deux groupes armés constitués d'ethnies rivales, les Goula pour l'UDFR et les Ronga pour la CPJP, ont fait une cinquantaine de morts dans cette zone diamantifère. Le comité de conciliation, composé notamment de représentants des ministères de la Défense et du Désarmement, du Bureau des Nations unies, et de la Micopax (la force multinationale d'Afrique centrale) espère réunir les combattants autour d'une même table dès samedi.

Le Médiateur de la République est optimiste. Selon Monseigneur Pomodimo, l'UFDR et la CPJP ont donné leur accord de principe. Un avion irait chercher Abdoulaye Issène, le chef de la Convention des patriotes pour la justice et la paix, jeudi prochain. Puis le commandant de l'Union des forces démocratiques pour le rassemblement, Zacharia Damane, le lendemain.

Du côté de l'UFDR, qui a signé un accord de paix avec Bangui en 2008, on se dit prêt à faire la paix. Le colonel Abdelkader Kadil est son vice-président : « La position de l’UFDR est bien claire. Nous sommes prêts pour la réconciliation. Leur combat à Bria, ce n’est pas l’UFDR qui attaque les gens, mais ce sont les assaillants qui attaquent l’UFDR. Le LRA et les bandits armés nous attaquent, partout… »

Mais pour la CPJP qui a conclu un accord de cessez-le-feu avec les autorités en juin dernier, c'est au contraire l'UFDR qui est responsable des violences de Bria. Pour son coordinateur, Zacharia Mahamat, la priorité est le désarmement.

« La situation de Bria est indépendante de notre volonté. Ca fait déjà trois ans que l’UFDR a signé un accord de cessez-le-feu et de paix définitive avec le gouvernement. Mais cette force n’a jamais été désarmée. Il y a beaucoup d’armes de guerre qui sont là... »

La CPJP promet que le désarmement sera immédiat après la signature d'un accord de paix définitive avec le gouvernement.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers