Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 14:47

 

 

 

rebelle centro Nord

 


BANGUI AFP / 29 décembre 2012 13h30- La rébellion centrafricaine du Séléka a pris la ville de Sibut samedi, à 160 km (bien 160) au nord de Bangui, s'approchant un peu plus de la capitale centrafricaine, a-t-on appris de sources militaire centrafricaine et rebelle.


Les rebelles sont entrés dans Sibut. Il n'y a pas eu de combats, les Forces armées centrafricaines (FACA) stationnées là ainsi que les troupes tchadiennes ayant quitté la ville hier soir (vendredi) pour se positionner à Damara, à 75 km de Bangui, a déclaré à l'AFP le responsable militaire.


Nous continuons à progresser et nous avons récupéré Sibut, a pour sa part confirmé l'un des responsables de la rébellion du Séléka, Djouma Narkoyo, joint par téléphone satellitaire à Bambari (centre).


Selon des habitants en provenance de Sibut vers Bangui, une soixantaine de véhicules de troupes tchadiennes et centrafricaines ont été aperçus dans la soirée de vendredi en train de converger vers Damara.


Damara est désormais le dernier verrou stratégique avant Bangui.


Vendredi pourtant, la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (CEEAC) qui a entrepris une médiation avait annoncé la tenue sans délai à Libreville d'un dialogue sans conditions et sans préalables, soulignant que toutes les parties étaient d'accord pour négocier.



(©) 

 

 

 

Centrafrique: l'armée régulière repoussée à Bambari



BANGUI AFP / 29 décembre 2012 14h04 - Les forces régulières n'ont pas réussi à reprendre la ville de Bambari, dans le centre de la Centrafrique, tandis que la rébellion du Séléka s'emparait de la place stratégique de Sibut, à 160 km au nord de la capitale Bangui, a-t-on appris samedi de sources concordantes.


Je suis encore à Bambari à l'heure actuelle. Nous tenons la ville. On a été attaqués par les FACA hier, mais on les a repoussés. Les combats a duré environ deux heures, a affirmé à l'AFP un responsable du Séléka Djouma Narkoyo, joint par téléphone satellitaire.


L'information a été confirmée de source militaire centrafricaine.


Il y a eu des combats hier (vendredi) à Bambari, à l'issue desquels les FACA se sont repliées vers Sibut (avant de se replier à nouveau sur Damara, ndlr), a déclaré samedi à l'AFP un responsable militaire centrafricain.


M. Narkoyo a fait état de pertes du côté de l'armée centrafricaine, précisant que les combats avaient fait un mort et trois blessés côté rebelle.


Prise dimanche en quelques heures, Bambari, à 300 km au nord-est de Bangui, était l'une des places fortes des FACA.


Samedi, les hommes du Séléka ont remporté un nouveau succès en prenant la ville de Sibut s'approchant un peu plus de la capitale, a-t-on appris de sources militaire centrafricaine et rebelle.

Les rebelles sont entrés dans Sibut. Il n'y a pas eu de combats, les Forces armées centrafricaines stationnées là ainsi que les troupes tchadiennes ayant quitté la ville hier soir (vendredi) pour se positionner à Damara, à 75 km de Bangui, a déclaré à l'AFP le responsable militaire.


Nous continuons à progresser et nous avons récupéré Sibut, a confirmé Djouma Narkoyo depuis Bambari.


Selon des habitants en provenance de Sibut, une soixantaine de véhicules de troupes tchadiennes et centrafricaines ont été aperçus dans la soirée de vendredi en train de converger vers Damara, désormais le dernier verrou stratégique avant Bangui.


Acculé, le pouvoir n'a plus le contrôle de la majeure partie du pays, le Séléka occupant les importantes localités de Bria et Bambari et plusieurs villes du nord dont Kaga Bandoro.


Vendredi pourtant, la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (CEEAC) avait annoncé la tenue sans délai à Libreville d'un dialogue sans conditions et sans préalables, soulignant que toutes les parties étaient d'accord pour négocier.



(©) 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers