Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 03:25

 

 

 

manifestants du 5 janv Paris. 4 JPG

 

 

Le président du Congo Brazzaville et médiateur de la CEEAC pour la crise centrafricaine, Denis Sassou Nguesso, annonce aujourd’hui que les pourparlers de paix entre Bangui et la coalition rebelle du Séléka sont reportés et s’ouvriront d’ici le 11 janvier. « Nous partons sereins [...] à une grande rencontre entre Centrafricains pour nous pencher sur les problèmes de notre pays et rechercher des solutions pour la paix et le développement », déclare le chef de la délégation gouvernementale et ministre centrafricain de l'Enseignement supérieur, Jean Willybiro Sako.


Un optimisme partagé par le chef politique du Séléka, Michel Djotodia. « On est là, on va discuter, on va se comprendre. Après tout, nous ne sommes pas des ennemis, nous sommes des frères », avait-il déclaré hier à la presse avant d’ajouter que « ce n'est pas moi qui vais faire partir Bozizé, il y a une coalition et il y a aussi l'opposition démocratique qui est là […], on va se retrouver et on verra ce qu'il y a lieu de faire ».


 Si la délégation du Séléka est arrivée hier à Libreville, la délégation gouvernementale a été retardée en raison de problèmes techniques et devrait rejoindre dans la journée la capitale gabonaise.

 

(Source : France 24   8 jan. 2013)

 

NDLR : Si les pourparlers doivent débuter le 11, pourquoi faire aller les délégations dès le 7 pour les confiner dans les hôtels pendant que Bozizé défraie la chronique dans les médias ? 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers