Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 17:56

 

 

gambi-et-zewde.jpg

 

         Antoine Gambi et Mme Zewde

 

 

Ai-Rca - Jeudi, 05 Août 2010 13:30  - La représentante spéciale du secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, chef du Bureau intégré des Nations Unies en Centrafrique (Binuca) Sahle Work Zewde s’est entretenue le 3 août avec le ministre des affaires étrangères, le général Antoine Gambi.

Selon une source proche de ce département ministériel, le chef de la diplomatie centrafricaine et son hôte ont d’une part évoqué l’après Minurcat, surtout le retrait total des troupes du Tchad et de la Centrafrique et d’autre part, le processus électoral dont la date est déjà connue.

 

«Nous avons beaucoup plus échangé sur la prochaine réunion du conseil de sécurité sur la Minurcat et la présence fortement souhaitée du Ministre à cette réunion » a confié Mme Zewde. Et de poursuivre : «la Minurcat va se retirer à la fin de l’année et il faudrait que l’on songe à la période post Minurcat»

 

Le chef du Binuca souhaiterait que les échanges au niveau de New York lors de cette réunion du Conseil de sécurité se fassent de façon fructueuse afin que le gouvernement centrafricain s’engage à nouveau. Ce qui semble être un acquis, selon elle.

 

«Nous souhaiterions que les débats au niveau de New York portent des fruits qui permettront à la République centrafricaine de faire face à ce défi au moment du retrait de la Minurcat» a souligné la représentante spéciale du secrétaire général de l’Onu, estimant que son retrait pouvait créer sans doute un vide qu’il faudra combler

 

«Nous avons également abordé les préparatifs des échéances électorales futures. Maintenant que nous avons une date, il faudra dérouler un chronogramme clair et puis redoubler des efforts pour que ces élections aient lieu dans un climat plus apaisé», a-t-elle conclu.

 

Kabongo, Ai Bangui

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Relations Internationales