Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 juillet 2010 3 28 /07 /juillet /2010 00:58

 

 

URNE_EN_BOIS.JPG

 

 

BANGUI 27/07/2010 15h19  - Déjà reportées trois fois, les élections présidentielle et législatives prévues le 24 octobre en République centrafricaine pourraient connaitre un nouveau délai en raison de difficultés de financement, a annoncé mardi la commission électorale.

Fixé à l'origine en avril, le scrutin a été reporté plusieurs fois pour cause de financement, d'établissement des listes électorales et de désarmement des rebelles.

«Ce qui reporte la décision finale pour ces élections, c'est que l'Union européenne demande la confirmation d'une date avant de nous fournir une assistance financière», a déclaré le président la commission, Joseph Binguimale.

«Nous avons besoin de sept milliards de francs CFA», a-t-il ajouté, en expliquant que les organisateurs du scrutin avaient besoin de cette somme avant la fixation d'une date.

Pour l'ambassadeur de l'UE en Centrafrique, Guy Samzun, le pays risque de connaître des reports à répétition semblables à ceux rencontrés en Côte d'Ivoire, où l'élection présidentielle n'a cessé d'être reportée depuis 2005.

«Les Centrafricains doivent éviter dans ce processus électoral l'approche ivoirienne, car cela diviserait le pays si un calendrier largement accepté n'était pas respecté», a-t-il dit à Reuters.

Les principaux adversaires du président François Bozizé, qui craignent des fraudes lors du scrutin, se sont regroupés au sein d'une coalition baptisée les «Collectif des Forces pour le changement» et ont appelé à la mise en place de profondes réformes avant la tenue de l'élection.

Bozizé, arrivé au pouvoir en 2003 par un coup de force, a remporté la dernière présidentielle en 2005.

La République centrafricaine, dont le sous-sol est riche en or, en diamants et en uranium, reste néanmoins dans un état de grande pauvreté.

Le pays, l'un des plus isolés d'Afrique, fait face à plusieurs rébellions intérieures et a en outre été entraîné dans des conflits régionaux où étaient impliqués le Soudan, le Tchad et la République démocratique du Congo (RDC).

Environ 200 000 civils vivent aujourd'hui dans la brousse pour éviter les zones de conflit.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog