Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 00:29

 

 

 

Mandaba Jean Michel

 

 

BANGUI Samedi 18 juin 2011 | 16:50 (Xinhua) - Le secrétaire général du Mouvement de libération du peuple de centrafricain (MLPC), parti de l’opposition en République centrafricaine (RCA), Jean Michel Mandaba, entré au gouvernement comme ministre de la Santé, est radié pour non observation des principes du parti, a décidé le conseil politique national du parti réuni jeudi et vendredi à Bangui.

Les motifs de cette radiation sont multiples : "engagement du parti sans en avoir mandat ; indiscipline caractérisée ; dénigrement du parti et de ses membres ; constitution d'un groupe parallèle et non-exécution des décisions du parti".

"La rigueur commence au parti, et si la rigueur s'impose au parti, Dieu qui est le maître de l'univers nous donnera les clés du destin de son peuple. Mais si le parti n'est rigoureux, Dieu ne se tromperait pas en confiant ses enfants à des personnes irresponsables", a fait remarquer le président du MLPC, l'ex- Premier ministre Martin Ziguélé, candidat malheureux de l'élection présidentielle du 23 janvier, pour justifier cette sanction.

Le conseil politique national a recommandé la mise en place d’une commission mixte chargée du toilettage des textes organiques du parti "en vue de les adapter aux exigences de l'environnement tant national qu'international", tandis que les mandats des organes élus du parti ont été prorogés jusqu'au congrès de 2012.

Le défunt président Ange Félix Patassé, président fondateur du MLPC, exclu du parti au profit de Ziguélé lors de son exil à Lomé au Togo depuis son éviction par un coup d'Etat militaire de François Bozizé en mars 2003 jusqu'en 2008, a été réhabilité et élevé à titre posthume en qualité de membre d'honneur du parti.

A travers cette rencontre du conseil politique national qui a regroupé 70 militants venus des 16 préfectures du pays, le MLPC est le premier parti de l'opposition à se réunir pour évaluer le dernier processus électoral en Centrafrique.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique