Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 00:40

 

 

 

Joseph Ichame Kamach

 

Par RFI mardi 10 janvier 2012

L'entrepreneur d'origine syrienne a bâti un véritable empire économique dans ce pays où il a passé toute sa vie. Son groupe est le premier employeur du pays après l'Etat. Joseph Ichame Kamach est décédé à l'âge de 75 ans.


On disait de lui que la Centrafrique lui appartenait. Son empire, Joseph Kamach l'a bâti tout seul. Arrivé à l'âge de 4 ans avec son père, un militaire syrien engagé dans les troupes françaises, il a grandi à Berberati, dans le sud-ouest du pays.


Il débarque à Bangui à 18 ans comme vendeur de savon au grand marché du PK5.


Puis il ouvre une boulangerie. C'est le début de la fortune. Elevage de poulet, auto-école, station d'essence... Il rachète alors plusieurs entreprises. Dameca tout d'abord, la grande quincaillerie de Bangui, puis la SCAD, une exploitation forestière. Il va faire de ce groupe le numéro 1 dans le bois. A Bangui, il a investi dans tous les secteurs : banque, immobilier, supermarchés.


Aujourd'hui, son groupe est le premier employeur du pays après l'Etat. Un homme exigeant, très dur en affaires mais aussi très humain, érudit et cultivé. Il a été l'un des premiers chef d'entreprises d'Afrique centrale à mettre en place une caisse pour soigner les salariés malades du sida. Il a présidé la Croix-Rouge centrafricaine. Il a, en outre,  beaucoup fait pour encourager les entrepreneurs centrafricains et il était fier d'être l'un des rares à payer systématiquement ses impôts.


Durant ces longues années, il a vu passer tous les régimes politiques. On disait d'ailleurs de lui qu'il s'entendait toujours avec le président en place mais aussi avec le suivant. Il aimait à dire qu'en dépit de sa couleur de peau, il était bien à 100% Centrafricain.

 

 

 

Centrafrique : décès d’un riche homme d’affaires d’origine syrienne


Bangui, 10 jan 2012 (AFP) - Le milliardaire centrafricano-syrien Joseph Icham Kamach, personnalité centrafricaine, est décédé lundi dans une clinique de Bangui des suites de maladie à l’âge de 70 ans.


M. Kamach, qui avait tissé un réseau dans le monde politique, était le premier employeur privé du pays. Président fondateur du groupement interprofessionnel centrafricain (GICA), il était à la tête d’un empire économique allant du bois, aux machines agricoles jusqu’au supermarché.


Exploitant du bois industriel dans la région de la Lobaye (sud), il était à l’origine du premier permis d’aménagement et d’exploitation (PAE), qui impose aux forestiers le reboisement des surfaces exploitées.


Conseiller économique et social, représentant le patronat, il était membre bienfaiteur du parti Kwa Na Kwa (le travail rien que le travail) du président centrafricain François Bozizé. Il était également consul honoraire de Turquie en Centrafrique et avait contribué à créer la Chambre de commerce et d’industrie (CCI).


"Kamach a beaucoup contribué à la création d’une génération d’hommes d’affaires centrafricains forts (...) C’est quelqu’un qui a beaucoup apporté à l’économie centrafricaine", a réagi Patrick Dejean, directeur général de SOCACIG, société centrafricaine des cigarettes du groupe Bolloré.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nécrologie