Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 04:02

 

 

Bozizé avec l'émir du Qatar QNA EmirCentAfr191921112011


Bangui, 16 Décembre 2011 - 19:41(AFP) - La présidence centrafricaine a annoncé vendredi des mesures afin de "sécuriser les recettes de l'Etat et améliorer la maîtrise des dépenses publiques", à partir du 1er janvier prochain.


"Afin de sécuriser les recettes de l'Etat et d'améliorer la maîtrise des dépenses publiques (...) toutes les recettes publiques sont centralisées sur le compte unique du Trésor public domicilié à la Banque des Etats de l'Afrique Centrale (BEAC)" à compter du 1er janvier 2012, selon un communiqué du président François Bozizé lu à la radio nationale.


Selon le communiqué, "les recettes de ces entités, sont directement versées par les contribuables sur les comptes « spécial recettes Trésor » domicilié dans les banques commerciales".

"Il est fait obligation aux banques commerciales de procéder au transfert quotidien de la totalité des encaissements sur le compte unique du Trésor à la banque centrale", exige encore le président.


"L'inobservation des présentes instructions exposera ses auteurs à des sanctions disciplinaires de dernière rigueur", précise le document.


Le président Bozizé avait annoncé au mois de septembre devant l'Assemblée nationale vouloir prendre "toutes les mesures" pour mettre "hors d'état de nuire" les auteurs de malversations financières.

La Centrafrique est classée 154e -sur 182 pays- dans le dernier indice de perception de la corruption (2011) de l'organisation Transparency international.

 
© AFP

 

 

 

 

NDLR : En décidant ces prétendues mesures de sécurisation des recettes de l’Etat, Bozizé veut donner l’impression à l’opinion et aux bailleurs de fonds qu’il n’est pour rien dans la vacuité actuelle des caisses de l’Etat centrafricain alors que tout le monde sait que c’est bien lui qui est à l’origine des difficultés financières que connaît le pays. Un seul cas.

 

Qui, si ce n’est lui-même, a nommé DG du Trésor, son ami et complice, le général Guillaume LAPO qui s’est illustré par le pillage à grande échelle du trésor ? Malgré cela, il vient de le nommer encore après Chef d’Etat-Major de l’armée nationale. Bozizé se moque vraiment des Centrafricains.

 

Son pouvoir n’arrête pas de secréter des milliardaires qu’il protège et à qui il assure lui-même l’impunité totale et il vient parler de sécuriser les recettes de l’Etat alors que depuis plusieurs années, il s’est autoproclamé seul ordonnateur et gestionnaire des finances publiques.

 

C’est clair, lorsque Bozizé parle de vouloir assainir les finances du pays, cela prête désormais à sourire car les auteurs de détournement de deniers qu’il a toujours déclaré vouloir combattre sont toujours là et circulent librement dans le pays sans être inquiétés le moins du monde.  

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique