Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 août 2012 6 11 /08 /août /2012 01:27

 

 

 

empereur-Bozize.JPG

Tous les centrafricains de France sont conviés à l'hôtel Hilton de Roissy Charles de Gaulle le lundi 13 aout pour fêter les 52 ans d'indépendance de leur pays. Telle est la teneur du communiqué de presse publié sur le journal Centrafrique presse par M Djento Ouambo chargé de mission de la diaspora centrafricaine.

Hasard du calendrier, cette annonce surprise suscite l'émoi des centrafricains qui attendaient plutôt la conférence de presse de l'ancien ministre des recherches scientifiques le célèbre professeur des mathématiques de l'université de Baltimore aux USA M Mandata NGUEREKATA âgé de 60ans.

Ce brillant professeur formé au Canada et aux USA a symboliquement choisi le jour du 13 aout qui commémore habituellement l'anniversaire de l'acquisition de l'indépendance de la RCA pour parler de ses ambitions présidentielles. Du côté du gouvernement, c'est une improvisation comme Bozizé aime bien le faire depuis 9 ans qu'il dirige ce pays. Un adage français dit pourtant «  gouverner c'est prévoir, » mais avec Kangara c'est le désordre et la cacophonie en permanence.

Car, comment comprendre qu'un soit disant chargé de mission qui n'a pas de bureau pour recevoir et traiter les nombreux problèmes de ses compatriotes puisse se permettre de les inviter à moins d'une semaine de ces festivités?

Quelle légitimité possède-t-il lorsqu'il observe ses nombreux Centrafricains qui sont obligés de débourser 2000 à 3000e pour se rendre à Bangui à la recherche des passeports biométriques?

La France est-elle devenue une province de la République centrafricaine pour qu' elle y délocalise un évènement si cher ?

Est-ce logique de refuser de payer les 90000e représentant les arriérés de salaire de l'entraîneur de l'équipe de football annihilant au passage l'avenir radieux des joueurs centrafricains et de venir dépenser inutilement en France leur argent?

La fortune de ce déplacement avec sa nombreuse délégation n'aurait-elle pas été utile à l'achat des lits ou de l'entretien du complexe pédiatrique devenu un mouroir?

Et les ponts qui s'écroulent, les routes qui se dégradent à mesure que le temps passe, le manque d'infrastructures, l'occupation du territoire par des groupes armés demeurera tant que Bozizé sera président?

Toutes ces questions ont des réponses négatives vu l'ampleur de la misère quotidienne des centrafricains.

Bozizé qui a traité les centrafricains de la diaspora et surtout ses partisans du Kobè Na Kobè ( KNK) de tous les noms, cherche à se racheter. Grand pourvoyeur des bénis-oui oui comme le premier ministre M. Faustin Touadera et le président de l'assemblée nationale M. Gaombalet, il est sans doute à la recherche d'autres opportunistes pour combler le vide laissé par ses parents NDOUTINGAI et FINDIRO qu'il a pulvérisés récemment pour tentative de déstabilisation du régime selon leur dire.

Les Centrafricains de France ont sans doute l'occasion de démontrer à Bozizé qu'on ne peut pas acheter leur conscience en boycottant ce grand-messe. Mais au vu des rencontres précédentes entre la diaspora et ce dernier, c'est fort possible que des pseudos intellectuels vont faire des pieds et des nez pour des postes juteux.

Le champagne qui va couler à flot et toutes les beuveries risquent d'attirer les partisans véreux du KNK et certains opportunistes, qui pour des intérêts égoïstes peuvent oublier leurs parents qui sont en souffrance en Centrafrique.

Les jeunes candidats au recrutement de l'armée ont démontré la rage qu'un homme peut avoir lorsqu'on le prive de ses ambitions. C'est bien un exemple que les centrafricains d'Europe et de France pourraient prendre s'ils refusaient d'honorer de leur présence à ce festin.

WILFRIED MAURICE SEBIRO

 

NDLR : Selon nos informations, Bozizé aurait personnellement téléphoné au chanteur BB Matou pour lui proposer de venir chanter en sa présence au Hilton moyennant un intéressant cachet. La réponse de l’artiste est sans hésitation favorable comme on pouvait s’en douter.  

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Opinion