Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 22:57

 

 

Boz au sport

Yannick HOTO   01 Février 2012 - 19:12

Dans un entretien avec Radio France International (RFI), ce mardi, François Bozizé, le président centrafricain a confié que l’ex-rebelle, Jean Jacques Demafouth ne poursuit qu’un but : déstabiliser le pays.

« Selon ce qui m’est parvenu, Demafouth cherchait à déstabiliser le pays. Pour une personne de son rang, vouloir couper l’ensemble des forces politico-militaires…c’est méchant » a déclaré le président sur les ondes de RFI. Le chef de l’Armée populaire pour la restauration de la démocratie (APRD), principale ancienne rébellion centrafricaine est en détention depuis le 6 janvier. Accusé de déstabilisation du pays¨ pour avoir contact avec d’autres mouvements rebelles, Jean Jacques Demafouth nie les faits qui lui sont reprochés.

D’un autre côté l’Aprd, son parti, a réitéré sa volonté de ¨ne pas replonger le pays dans un cycle de violences¨. Aussi a-t-il démenti tout contact avec le ’’général’’ Baba Laddé, chef de la rébellion tchadienne du Front populaire pour le Redressement (FPR), dont le fief a été attaqué les jours précédents. L’ex-rébellion centrafricaine a aussi annoncé avoir ¨suspendu provisoirement sa participation au processus de paix¨ pour exiger la libération de son chef.

Baba Laddé, l’autre rebelle tchadien court toujours

Le général Bozizé a par ailleurs confirmé que les forces centrafricaines et tchadiennes contrôlaient le secteur de l’ancienne base du ‘’général’’ Baba Laddé à Wandago (nord) depuis dimanche. « Le combat a été un peu difficile, mais les deux armées ont réussi à le neutraliser. Il est actuellement en fuite,…l’armée s’organise et est toujours à sa poursuite », a déclaré le président assurant que le chef rebelle serait capturé ¨tôt où tard¨.

Toutefois, le chef des rebelles reste injoignable et introuvable depuis le début de ces opérations. La participation de l’armée tchadienne, mieux équipée et mieux entraînée que les forces armées centrafricaines (FACA), avait été annoncée dès les débuts de l’opération par des sources militaires centrafricaines comme tchadiennes.  

 

NDLR : De quelles prouesses parle-t-on ? Baba Laddé a-t-il été déjà capturé ? « Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué » dit le proverbe. Bozizé devrait faire un peu attention à ses affirmations d’autant que dans ces opérations contre Baba Laddé, c’est l’armée tchadienne qui est en première ligne croit-on savoir.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers