Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 15:31

 

 

ATT-Bangui.jpg

 


(L'Essor 03/12/2010)


Le président de la République, Amadou Toumani Touré, a fait une présence remarquée au défilé militaire et civil en Centrafrique dans le cadre de la célébration du cinquantenaire de l’indépendance de ce pays d’Afrique centrale.

Ici tout le monde garde encore en mémoire le rôle joué par ATT dans le règlement des conflits politico-militaires qui ont déchiré ce pays très riche en ressources naturelles. Le retour du président Touré à Bangui a été fêté comme celui de l’homme prodige. Tout a commencé à l’aéroport international de Bangui quand le chef de l’État a foulé le sol, mardi en début de soirée. Les Centrafricains lui ont réservé un accueil chaleureux et enthousiaste digne de son rang.

La communauté malienne était aussi de la fête. Après l’exécution des hymnes nationaux, la revue de troupes et autres séances protocolaires, le président Touré, accompagné de son hôte François Bozize, a pris un bain de foule dans une ambiance folle. Les chefs d’État se sont entretenus dans le salon d’honneur de l’aéroport avant de se séparer.

 Le matin du défilé, le président ATT a fait une apparition saluée par le vivat de la foule nombreuse massée le long de l’Avenue des martyrs. Le chef de l’État passe en revue un détachement militaire avant de s’installer à la tribune officielle aux côtés de ses homologues invités. « Le Mali a la chance d’avoir un président comme ATT.

L’homme est pragmatique, posé et très charismatique », a commenté un confrère centrafricain. Le spectacle que les Centrafricains ont offert au monde entier au cours de ce grand défilé contraste avec le niveau de développement de leur pays qui manque d’infrastructures urbaines. Il faut toutefois signaler que les Maliens de Centrafrique exploitent mal la bonne image du président ATT dans ce pays à cause, dit-on, de leur mésentente. Il s’agit tout simplement des conflits d’intérêt quand on sait que la plupart d’entre eux sont dans les affaires de diamant ou dans le commerce tout court. Comme a témoigné l’un d’entre eux.

« Je suis ici depuis 1993 et je travaille dans le secteur de diamant. Mais actuellement les affaires marchent peu car les Maliens ne s’entendent pas. Ils se dénoncent aux autorités alors qu’ils évoluent en grande partie dans les affaires de diamant. Si nos autorités arrivent à réconcilier les Maliens d’ici, ce sera bon pour nous tous », a déclaré notre interlocuteur. Avant de quitter Bangui hier aux environs de 11 heures, le président Touré a reçu à sa résidence les remerciements de son homologue centrafricain François Bozizé. Les deux chefs d’État ont ensuite fait le tour de la ville, en prenant un bain de foule notamment dans les quartiers que ATT avait fréquenté pendant sa médiation. Le président Touré a enfin accordé une interview à la presse locale dans laquelle il a vivement apprécié le défilé militaire et civil et le changement intervenu dans le pays après le retour de la paix.


Envoyé spécial  M. K.

© Copyright L'Essor

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE