Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 23:41

 

 

 

 

ndele

 

Reuters 20.04.12 à 20h06

La République centrafricaine a déclaré ce vendredi que des rebelles soudanais avaient tué 11 de ses soldats au cours d'une embuscade à la frontière qui visait à leur voler armes et munitions.

«Le contingent centrafricain a été attaqué mardi à Amdafok, à quelques kilomètres de la frontière. Onze soldats ont été tués et 11 autres blessés», a déclaré le gouvernement dans un communiqué diffusé sur les ondes de la radio nationale.

L'attaque a eu lieu à la frontière avec le Darfour

L'attaque s'est produite près de la frontière avec la région soudanaise du Darfour, disent des responsables centrafricains, selon lesquels les rebelles auraient voulu se ravitailler après des combats menés dans la ville soudanaise de Nyala.

Selon un officier de l'armée centrafricaine, évacué à Bangui après avoir reçu une balle dans la jambe, les rebelles sont arrivés à bord d'une cinquantaine de véhicules et 60 d'entre eux ont été tués au cours des combats qui ont suivi

 

 

NDLR : La rédaction de Centrafrique-Presse présente toutes ses condoléances aux familles de tous les soldats morts. Elle rappelle cependant qu’au Mali par exemple, on a vu les épouses et veuves de soldats manifester fermement leur mécontentement à cause de leurs maris envoyés sans munitions sur le front du nord du pays contre la rébellion du MNLA et qui ont été faits, soit prisonniers, soit ramenés les pieds devant à Bamako. Cela a été le prétexte et le point de départ du renversement d’ATT quelques semaines plus tard par un jeune  capitaine et une poignée de soldats courageux.

En RCA, les FACA ont du mal sur presque tous les fronts contre les rébellions qui écument le pays. Plusieurs sont souvent tués pour rien et personne ne bouge. Bozizé vient d’envoyer encore d’autres soldats remplacer ceux qui viennent d’être tués au Soudan comme si de rien n’était.  Tout baigne dans l'huile.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation