Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 21:27

 

 

ampoule--lectrique-copie-1.jpg

 

 

Vendredi, 09 Juillet 2010 11:45

Ai-Rca - L’atelier de partage et d’échange avec les partenaires du Plan de Travail Annuel (PTA ) Energie sur les Outils, méthodes et techniques pour la cartographie des villages à électrifier et Recherche et Mobilisation des ressources additionnelles pour la mise en œuvre a démarré le 8 juillet à Bangui. C’était en présence du directeur de cabinet du Ministère des Mines, de l’Energie et de l’Hydraulique, Obed Namsio.

Organisé par ce Ministère et appuyé par le Pnud Centrafrique, cet atelier qui s’inscrit dans le cadre du projet d’électrification rurale et qui va durer deux jours, a pour but de renforcer les capacités des principaux acteurs et bénéficiaires en vue de consolider les acquis et établir une cartographie de villages à électrifier, avec des critères et priorité pouvant guider les choix définitifs en vue de rechercher et mobiliser les ressources nécessaires pour atteindre les objectifs escomptés.

Pendant deux jours, les participants seront entretenus entre autres sur les outils, les techniques, les procédures et les méthodes, de la bonne pratique sur la base du GAR, analyse et besoin en vue de la recherche et la mobilisation des ressources ainsi que l’approche et la mobilisation de ces ressources.

Le représentant du représentant résident du Pnud en Centrafrique Maxime Mbrenga Takama a, dans son discours de circonstance, retracé le chemin parcouru ensemble depuis 5 ans et qui a permis la mise en place des réformes en matière d’électrification rurale. «Nous avons trouvé inacceptable que 50 ans après les indépendances, aucun village centrafricain ne soit électrifié» a-t-il déploré.

«Aujourd’hui, c’est une phase transitoire. Parce que, après avoir mis tous les outils en place à savoir : la politique d’orientation, les instruments de régulation et de financement, il est important maintenant d’aller vers du concret» a précisé Takama.

Le concret, selon lui, est de doter les paysans des sources énergétiques propres et durables, à travers la compilation d’une liste de villages pilotes.

«Pour en arriver là, il faudrait échanger sur la façon de faire, sur la manière d’accompagner les paysans et adopter des principes de recevabilité, des principes d’obligations de résultats, etc.», a-t-il dit.

«Comme le gouvernement l’a adopté dans son plan d’orientation, le principe de l’électrification rurale d’au moins 10 villages par an doit devenir une réalité» a souhaité Takama.

«Pendant deux jours, chers participants, vous allez cogiter ensemble avec froideur et réalisme sur les solutions durables à proposer au gouvernement afin de lui permettre de résoudre l’épineux problème de l’électricité et plus particulièrement de l’électrification rurale que connait notre pays», a pour sa part, exhorté Obed Namsio à l’ouverture des travaux.

A l’en croire, des actions antérieures ont été menées avec l’appui du Pnud en 2008 et 2009, actions qui ont permis d’asseoir le cadre institutionnel, juridique et financier pour l’électrification rurale. « Il reste maintenant à identifier et accompagner les villages qui pourraient être les futurs bénéficiaires à s’approprier le processus», a-t-il poursuivi, ajoutant que, cet atelier est un lieu d’échange sur les bonnes pratiques en matière d’électrification rurale et des mises en place des plateformes multifonctionnelles en vue d’améliorer les approches adoptées en République Centrafricaine.

«Il vise à faciliter la diffusion des outils, méthodes et techniques pour rendre efficient et efficace la mise en œuvre de la politique d’électrification rurale et de l’utilisation de l’énergie renouvelable en RCA» a conclu Namsio.

Kabongo, Ai Bangui

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation