Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 14:49

 

 

urne.jpg

 

 

 

Bangui, 12 av. (Acap)- Le Directeur résident de l'ONG National Démocratic Institut (NDI), M. Badié Hima, a restitué, au cours d’un point de presse mardi 13 avril 2010 à Bangui, le rapport d'une mission d’évaluation préélectorale de l’EISA en République Centrafricaine.

Selon M. Hima, cette mission, qui avait pour but "d’évaluer le niveau de préparation du pays pour les élections, de déterminer si la situation permettra la tenue d’élections crédibles, a fait des recommandations visant à renforcer la crédibilité et l’équité du processus électoral en cours en Centrafrique".

"Afin d’assurer des élections inclusives, crédibles et pacifiques en Centrafrique, la mission pense que le dialogue politique initié dans le passé devrait se poursuivre et être renforcé par toutes les parties afin de traiter des problèmes soulevés par les parties prenantes et par l’opposition ».

« La mission encourage les efforts d’éducation civique et électorale en vue de sensibiliser les électeurs sur l’importance du vote, les procédures de vote et la nécessité de compétitions électorales pacifiques », a-t-il poursuivi, ajoutant que, « la mission encourage la communauté internationale à travailler pour soutenir la République Centrafricaine et l’aider dans l’organisation pacifique des élections crédibles et transparentes, ceci est essentiel pour maintenir la dynamique du Dialogue Politique Inclusif, contribuant à l’établissement de la démocratie et d’une paix durable dans le pays ».

« La mission a noté que la communauté internationale a accepté de financer le processus électoral à condition que les règles de transparence et de bonne gouvernance soient appliquées, notamment en ce qui concerne la Commission Electorale Indépendante (CEI), la mission a appris qu’une vérification de la situation financière de la CEI est en cours, mais n’a pas pu confirmer à quel stade se trouvait le processus », a-t-il souligné.

La publication du rapport de cette mission d'évaluation intervient au lendemain du démarrage des inscriptions sur les listes électorales, opération prévue pour 5 jours par la CEI.

Il faut noter que le déploiement de la mission d’EISA est une partie des activités rendue possible par une sous-subvention du NDI, qui met en œuvre en Centrafrique un programme d’accompagnement du processus électoral sur financement du gouvernement américain par le biais de l'USAID et de l’Ambassade des Etats Unis d’Amérique en Centrafrique.

 

NDLR : Voilà des gens qui ont la suite dans les idées. Ils posent clairement la nécessité de l’application des règles de transparence et de bonne gouvernance en ce qui concerne notamment la Commission Electorale Indépendante (CEI) et son président le vrai faux pasteur Binguimalé au sujet duquel le NDI n’a que raison de s’interroger sur les conclusions de l’audit que Bozizé avait ordonné sur sa gestion. Pourquoi est-il si compliqué au pouvoir de Bozizé de réunir les conditions d'une élection transparente et crédible afin de bénéficier des financements que les bailleurs de fonds sont prêts à accorder ? La dynamique du consensus  du DPI est une bonne chose mais faut-il rappeler que c’est Bozizé qui piétiné les recommandations de ce forum qu’il n’a jamais voulu appliquer jusqu’ici. La situation actuelle est la traduction concrète de ce refus politique dont la responsabilité lui incombe entièrement.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique