Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 00:31

 

 

 

 

ENERCA

 

 

Par Kpangbandjé - 20/07/2011 JDB

Ce n’est que de cette manière qu’il pourra s’enquérir des véritables problèmes de l’Enerca

 

Dans le but de trouver une solution aux multiples revendications des abonnés de la société de l’Energie Centrafricaine, le ministre en charge des mines, de l’Energie et de l’Hydraulique, a effectué une visite inopinée à la Direction générale de l’Enerca à Bangui. Selon ce dernier, ce n’est que de cette manière qu’il pourra s’enquérir des véritables problèmes de l’Enerca. Sans avertir le maître des lieux, le ministre délégué à la Présidence de la République chargé des mines, Monsieur Obed Namsio, a effectué une visite de travail à la direction générale de l’Energie Centrafricaine. Ce alors que le DG Samuel Tozoui est retenu en France pour subir des soins appropriés.

L’intérimaire, Madame la Directrice commerciale, en recevant le membre du gouvernement a présenté les problèmes auxquels l’entreprise fait face présentement. Pour elle, le gouvernement tout comme les abonnés connaissent les véritables difficultés de l’entreprise. L’entreprise serait handicapée non seulement à cause de la vétusté des installations et des travaux de réhabilitation des infrastructures mais également des travaux du site III de Boali confié aux partenaires Chinois. Les travaux de réhabilitation du site II de Boali, n’ont pu mettre fin aux nombreux problèmes de délestage rationnel de l’électricité dans la ville de Bangui et ses environs. Acculés au sujet du paiement de la quittance de consommation, les abonnés de l’Enerca n’entendent pas faire cadeau. Pour eux avant de payer, il faut au préalable consommer. Le programme de délestage défendu par le DG est continuellement violé par les agents de l’Enerca, devenus presque tous corrompus pour ne fournir l’électricité qu’à leurs clients immédiats.

Dans le but d’être alimenté en électricité selon le programme mis en place par l’entreprise, certains abonnés ont été obligés de descendre dans la rue pour revendiquer le respect du programme de délestage de l’électricité dans la ville de Bangui et ses environs. A force de descendre dans la rue, presque tous les abonnés de l’Enerca désavouent l’actuelle équipe dirigeante de la société. A leur avis, le gouvernement en tant que premier responsable devrait tout mettre en œuvre pour apaiser la tension sociale. Puisque le membre du gouvernement refuse l’affrontement pour prôner l’apaisement, il faudrait donner le temps au temps, en permettant à l’Enerca et à la Sodeca de compter sur le gouvernement et les partenaires financiers pour donner un coup de pousse au développement intégral des sociétés para-étatiques.

 

NDLR : Ce ministre n’est autre que l’ancien directeur de cabinet de Sylvain Ndoutingaï lorsqu’il était ministre de l’Energie. Il ne doit pas faire semblant de découvrir les graves problèmes énergétiques qui ne sont pas nouveaux auxquels sont confrontés depuis belle lurette et qui empoisonnent la vie des banguissois notamment. Procéder comme il est en train de faire est se foutre de la gueule du monde ni plus ni moins, surtout après les manifestations de rues et l’expression violente des populations des quartiers de la capitale en juin dernier pour exiger la fin des délestages et la fourniture d’eau potable.   

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société