Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 02:43

 

 

 

Bangui-pneux-brules.jpg

 

 

Bangui-rue-barree-copie-1.jpg

 

 

kiosque-Sodeca.jpg

 

Par Kpangbandjé - 14/06/2011 JDB

Les populations du 3ème et 5ème arrondissement se plaignent du manque d’eau et d’électricité à Bangui

 

Dans la matinée du mardi 14 juin 2011, les 3ème et 5ème Arrondissement de Bangui étaient une fois de plus, secoués par une manifestation de la population qui se plaignait cette fois, d’un manque cruel d’eau et d’électricité dans le secteur depuis plus d’une semaine. Les deux avenues de France et Koudoukou étaient barricadées par les manifestants qui conditionnent la cessation de la manifestation par le rétablissement de l’eau et de la lumière. Pendant ce temps, le ministre en charge de l'énergie et de l'hydraulique a intervenu pour rétablir l'ordre. Quand bien même le slogan de la société centrafricaine de distribution d’eau en Centrafrique (SODECA) c’est «l’eau c’est la vie», ce n’est pas le cas dans les 3ème et 5ème Arrondissements de la ville de Bangui où, depuis plusieurs jours eau et électricité sont presque introuvables dans le secteur. Des femmes, récipients sur la tête, peuvent se rendre dans des quartiers lointains pour trouver de l’eau; parfois, on est obligé de boire de l’eau des puits, quand bien même dangereux pour la santé. Pour l’électricité, on n’en parle pas.

Pour essayer de chercher une solution à ce problème, la population, jeunes, femmes, hommes et même, des vieillards, sont descendus dans les rues hier afin de manifester leur mécontentement. Deux principales avenues de la ville de Bangui, notamment l’avenue Koudoukou et l’avenue de France étaient prises d’assaut toute la matinée jusque dans l’après -midi par ces manifestants décidés à mourir comme ils le chantaient devant les forces de l’ordre et de sécurité qui s’aventuraient sur les lieux hier. Des conducteurs de taxis étaient même violentés par la foule en colère. Or, pendant que les évènements se poursuivaient, le ministre Léopold Fatran de l’énergie et de l’hydraulique, a organisé dans la salle de conférence dudit département ministériel, une réunion de crise au cours de laquelle des notables et maires des deux arrondissements étaient invités.

Le membre du gouvernement a justifié ce manque d’eau dans les deux arrondissements par le fait qu’un tuyau au niveau de la Présidence de la République en allant vers le fleuve Oubangui était troué, ce qui n’a pas permis au château de ravitailler le secteur en difficulté. D’après le ministre, les techniciens de la Sodeca se sont mis à l’œuvre depuis le weekend dernier et ce problème est déjà résolu. Quant au manque d’électricité, il a poursuivi qu’un groupe a lâché au niveau de l’aéroport Bangui-M’Poko mais étant donné qu’il se situe dans la zone rouge où l’électricité ne doit en aucun cas faire défaut, il a fallu léser certaines zones pour l’alimenter.

Aussi, à la suite des évènements du km5 relatif au meurtre des deux enfants, le secteur ne doit pas être dans le noir afin d’éviter tout acte de banditisme ou d’insécurité, d’où la nécessité de léser une fois de plus certains secteurs pour le ravitailler. Malgré l’appel au calme du ministre, les manifestants n’ont pas lâché prise et continuent de barricader les avenues, les rues et même les ruelles. Depuis longtemps, le problème d’eau et d’électricité constitue un élément majeur mais malheureusement, ce problème est géré à la suite des manifestations. Est-ce à dire que les manifestations de la population sont la solution?

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société