Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 01:08

 

 


FACA


Bangui Vendredi, 25 Novembre 2011 12:08 (AFP) - Le général de brigade Guillaume Lapo, ancien ministre et ex-directeur du Trésor public, a été nommé chef d'état-major général de l'armée centrafricaine en remplacement du général André Mazi, mort le 16 octobre de maladie à Libreville, selon un décret présidentiel vendredi.

 

Porte-parole de l'armée centrafricaine puis directeur général du Trésor public centrafricain, le général Guillaume Lapo avait été relevé de ses fonctions en octobre par décret du président François Bozizé sans qu'aucun motif n'ait été précisé.


Formé à l'Ecole spéciale de formation des officiers d'active (ESFOA) Jean-Bédel Bokassa à Bouar (ouest), dans les années 70, le général Lapo a notamment été ministre de la Communication de 1981 à 1986 dans le Comité militaire de redressement national (CMRN) du général André Kolingba (président de 1981 à 1993 et décédé en 2010).

 

Un autre décret présidentiel nomme les colonels Ludovic Ngaïfé, Thierry Lengbé et Jean-Pierre Doléwaya, sous-chefs d'état-major des FACA, chargés respectivement des opérations, des renseignements et de la logistique.

 

Minée par l'insécurité, la Centrafrique s'est lancée en 2008 dans un processus de paix intégrant l'opposition et les rébellions, mais selon un rapport l'organisation de défense des droits de l'Homme Amnesty International paru en octobre, "le gouvernement s'est invariablement montré incapable ou peu disposé à agir pour protéger ses citoyens".


Selon Amnesty International, au moins 14 groupes armés sévissent toujours en Centrafrique dont la LRA, réputée pour être une des guérillas les plus brutales au monde.


© Agence France-Presse

 

 

 

NDLR : L'armée centrafricaine ressemble de plus en plus à une armée mexicaine. Elle est truffée de généraux et colonels pantouflards et affairistes dont certains sont mêmes inaptes et totalement  déconnectés de l'armée depuis longtemps mais continuent d'être grassement rétribués par l'Etat à ne rien foutre. Pour se mettre à l'abri d'éventuels coups d'Etat, BOZIZE n'arrête pas de les cadeauter en galons, bagnoles et fric et sont de fait à ses petits soins. Ils ne se sentent en rien concernés par les questions d'intégrité territoriale du pays ni des activités criminelles de Joseph KONY et BABA LADE. Comment expliquer autrement cette promotion faite au général LAPO qui non seulement est au coeur de crimes de détournement de deniers publics mais aussi coupable de délit de conflit d'intérêts flagrant !

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation