Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 20:47

 

 

 

baba laddé gl

Bangui, 26 Janvier 2012 - 18:29 (AFP) - La rébellion tchadienne du Front populaire pour le rassemblement (FPR), attaquée par les armées tchadienne et centrafricaine lundi au nord de la Centrafrique, a annoncé jeudi la création d'un parti et assure avoir entamé des négociations avec d'autres rébellions.

De "violents affrontements", ayant fait plusieurs morts, ont eu lieu lundi dans la région de Kaga Bandoro (centre-nord) entre les armées tchadienne et centrafricaines d'un côté et le FPR de l'autre. Le chef du FPR, le +général Baba Laddé+ est depuis injoignable alors qu'un haut officier tchadien a assuré que l'armée tchadienne avait "détruit complètement le poste de commandement de Baba Laddé" et que "les opérations se poursuivaient" pour le "capturer".

Dans un communiqué reçu jeudi par l'AFP, "la cellule de communication du FPR basée à l'étranger" annonce que "lors de son dernier entretien téléphonique, le général Baba Laddé a émis le souhait de créer un mouvement centrafricain pour lutter contre la dictature de (président centrafricain) François Bozizé. Les sympathisants et amis (...) viennent de créer le Parti pour la Justice et le Développement (PJD)".

Ce mouvement, précise le texte, "aura une aile militaire, les Forces Armées Révolutionnaires de Centrafrique (FARCA).

Ce parti, précise le communiqué est "entré en négociation avec la CPJP (Convention des patriotes pour la justice et la paix, l'UFDR (Union des forces démocratiques pour le rassemblement) et l'APRD (Armée populaire pour la restauration de la démocratie) pour créer une alliance afin de renverser la dictature".

L'UFDR et l'APRD ont signé des accords de paix avec le gouvernement en 2008 et sont engagés dans le processus de DDR (Désarmement, Démobilisation, Réinsertion) alors que la CPJP a signé un cessez-le-feu. Aucun de ces mouvements n'a à ce jour évoqué de contacts avec le FPR.

"Le PJD-FARCA collaborera aussi avec tous les mouvements politico-militaires du Tchad et du Soudan. Nous appelons tous les militaires centrafricains à déserter et à rejoindre les FARCA", ajoute le communiqué.


©  AFP

 

Création du PJD-FARCA : la résistance centrafricaine répond aux voeux du FPR

Communiqué conjoint du FPR  et du PJD-FARCA

Création du PJD-FARCA


Lors de  son dernier  entretien téléphonique avec la cellule de  communication du Front Pour le Redressement (FPR), basée à l'étranger, le Général Baba Laddé a émis le souhait de créer un mouvement centrafricain pour lutter contre la dictature de François  Bozizé en RCA.

Les sympathisants et amis Centrafricains du Front Populaire pour le Redressement et d'autres citoyens de la République Centrafricaine (RCA), viennent, ainsi de créer le Parti pour la Justice et le Développement (PJD) qui luttera pour la démocratie dans leur pays.
Le mouvement aura une aile militaire, les Forces Armées Révolutionnaires de Centrafrique (FARCA).

Les militants pourront cumuler leur appartenance au FPR et au PJD-FARCA.

Le bureau politique du PJD-FARCA sera dévoilé ultérieurement pour raison de sécurité.

Le Parti pour la Justice et le Développement (PJD) est déjà entré en négociation avec la CPJP, l'UFDR et l'APRD pour créer une alliance afin de  renverser la dictature.

Le PJD-FARCA collaborera aussi avec tous les mouvements politico-militaires du Tchad et du Soudan. Nous appelons tous les militaires centrafricains à déserter et à rejoindre les FARCA.

A l'annonce de la création du PJD-FARCA de nombreux messages de  félicitations et d’encouragements, nous sont parvenus de citoyens du Soudan, de la  RD Congo, du Cameroun, de Libye, du Nigeria, du Niger, du Mali, du Sénégal, de Mauritanie, de Guinée, de Djibouti...

Le combattant nigéro-libyen Barka Wardougou a souhaité que l'Afrique sub-saharienne connaisse le même développement démocratique que le monde arabe.

Vive la Centrafrique libre et démocratique   


Fait, le 26 janvier 2012

Source : www.lejourguinée.com  Jeudi, 26 Janvier 2012 18:30

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers