Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 18:43

 

 

 

 

Kévin Bozizé

 

Kévin Bozizé

 

http://letemps.sn  14 nov 2012

 

 

Socrate Bozizé et son père à Gambo

 

abdoulaye-karim-wade-1-juin-2012.jpg

 

 

Au moment oû l’ex-Président sénégalais, Abdoulaye Wade sort ses griffes, se faisant menaçant parce que son fils, qu’il a couvé pendant ses 12 années de règne avec tous les privilèges et honneurs, risque la prison pour enrichissement illicite, ailleurs en Afrique, plus précisément en Centrafrique, le Président François Bozizé mettait son fils en prison. Kevin Bozizé (c’est son nom) a été interpellé le 6 novembre dernier, par la Section recherche et investigation de la gendarmerie sur ordre de son père, pour avoir refusé de payer ses factures d’hôtel estimés à environ 8 millions de FCFA.


Le fils indélicat serait à ce jour toujours détenu par la Section recherche et investigation de la gendarmerie.

 

 

 

 

NDLR : Bozizé a seulement feint d’être en colère contre son fils délinquant. Il a toujours protégé ses enfants qui rivalisent dans la bêtise et les exactions. La preuve en est que depuis lundi dernier, il a demandé à son autre fils Francis de le faire libérer le Kévin en question ainsi que les employés de l’hôtel qui ont été abusivement mis en geôles à la Section Recherche et Investigation de la gendarmerie, véritable police politique du régime de Bangui.

 

Bozizé n'est donc pas plus vertueux que Me Abdoulaye Wade. Comme ce dernier, il s'apprête aussi à faire modifier par le parlement la constitution de la RCA pour faire sauter le verrou du nombre de mandat présidentiel afin de briguer à nouveau sa propre succession alors qu'il est en train d'accomplir son dernier mandat.


Sylvie-Mazoungou-et-le-DG-du-Ledger.JPG

 

 

Sylvie Mazoungou ici avec le Directeur du Ledger Plazza

 

 

Cette affaire de note impayée de certaines personnalités du régime de Bangui concernerait également la ministre du Tourisme, Mme Sylvie Mazoungou qui y passerait aussi ses journées selon les affirmations d’un quotidien de Bangui en l’occurrence Le Démocrate du 13 novembre qui croît l’avoir appris.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers