Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 18:20

 

 

 

Séléka à Damara

 

 

 

http://www.afrique7.com   Philippe Omotundo / 12/03/2013 2:43

 

 

La CEMAC vient d’accorder à la République centrafricaine une aide de 8 millions de dollars pour lui permettre de lancer une opération sur le désarmement des rebelles. Après la mise en place du gouvernement d’union nationale, certaines bases du groupe rebelle séléka semblent en désaccord avec la hiérarchie du mouvement alors que cette dernière a rassuré la communauté tant nationale qu’internationale, qu’elle exécuterait le programme DDR. Il s’agit du programme démobilisation, désarmement et réinsertion visant à enterrer la hache de guerre et revenir sur les voies de la pacification.

 

Cette dernière a été acceptée par les différentes parties à la signature des accords de paix le mois dernier. La somme versée par les membres de CEMAC représente le budget prévisionnel pour la réalisation de l’opération. Pour un premier temps, les cibles sont les membres ou anciens membres de la séleka. Aussi, à moyen terme, il est prévu que le programme soit étendu à tous les groupes armés à travers le territoire centrafricain. Une partie de la somme a déjà été mise en contribution, elle sert actuellement à couvrir les besoins liés aux préparatifs du processus DDR.

 

L’Union Européenne a également annoncé qu’elle verserait incessamment une somme d’environ 3 millions de dollars. C’est le premier ministre issu des accords de paix qui a lancé l’opération de cantonnement des rebelles en vue de leur désarmement. Cependant, très peu de données sur le déroulement et la durée de l’opération ont atterri sur les médias locaux.

 

L’opinion ne sait pas exactement de combien d’hommes il s’agit, ni ce qu’il en est de la quantité d’armes à récupérer. Cette phase reste importante pour restaurer l’armée nationale, sinon l’on pourrait se retrouver rapidement avec plusieurs petits groupes armés non-maîtrisés ou des petites armées au sein de l’armée.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers