Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 01:29

 

 

Bozizé seul

 

13 déc. 2012

Centrafrique : la situation à Ndélé se stabilise, deuxième mort confirmé


Une association de journalistes centrafricains indique que la situation à Ndélé est en train de se stabiliser aujourd’hui, alors que la gendarmerie confirme un deuxième décès au sein de l’armée. « Un calme précaire règne dans la ville de Ndélé après l'attaque des éléments de l’UFDR (Union des forces démocratiques pour le rassemblement) contre les positions des FACA (forces armées centrafricaines) », explique le Réseau des journalistes pour les droits de l’homme.


De son côté, Abdoulaye Hissène, le chef de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP), ancienne rébellion qui collabore désormais avec l'armée,  affirme avoir repris le contrôle de la préfecture et de la gendarmerie de la ville. Selon M. Hissène, des renforts seraient déjà en route pour les villes attaquées par l’UFDR les 10 et 11 décembre, soit Ndélé, Sam Ouandja et Ouadda. Les FACA ont confirmé plus tôt ce matin que le commandant de groupement de la gendarmerie de Ndélé avait été tué lors de l’attaque.

 (Source : AFP)

 

 

 

Centrafrique : Des habitants de Bria (centre-nord) se déplacent à cause de l'insécurité

 

carte-RCA-zonessecurit2010

 

 

BANGUI  Jeudi 13 décembre 2012 | 23:42 (Xinhua) - Une partie de la population de la ville de Bria, au centre-nord de la République centrafricaine, se déplacent vers Bambari au centre du pays pour fuir d'éventuelles attaques après celles du lundi dernier, selon les témoins joints jeudi par téléphone par Xinhua.

Le lundi dernier, l'Union des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR) a attaqué des villes de Sam-Ouandjia, de Ouadda et de Ndélé.


Un habitant de la ville de Bria explique que ce sont en majorité les populations du quartier Bornou qui se déplacent vers Bambari pour se mettre à l'abri des hostilités. Ces habitants ont été victimes des moments difficiles lors de l'affrontement qui avait eu dans la ville de Bria entre les deux forces rebelles en présence dans la région, à savoir l'UFDR et la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP) en septembre 2011.


Ce sentiment de peur régnant, le monde de l'éducation est également affecté. Ce jeudi, les activités scolaires sont suspendues, faute d'élèves. L'inspecteur du fondamental 1 de la ville de Bria, Justin Azoudanga, affirme avoir constaté une absence importante des élèves à cause de l'insécurité après les attaques du lundi.


« Depuis le lundi, la population n'est pas stable. Les parents ont peur de laisser leurs enfants venir à l'école, parce qu'ils craignent pour leur sécurité, après l'attaque de Ndélé. C'est pourquoi j'ai décidé de la suspension pour une durée de quatre jours, le temps d'observer la situation sécuritaire avant de relancer les activités », a annoncé Justin Azoudanga.


Le calendrier scolaire 2012-2013 est ainsi perturbé puisque les épreuves de la composition du premier trimestre qui devaient démarrer ce jeudi ont été reportées à une date ultérieure, explique l'inspecteur.

Les attaques de l'UFDR ont été condamnées par la communauté internationale.


Dans un communiqué publié mercredi, la présidente de la commission de l'Union africaine, Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, a condamné les attaques de l'UFDR, « qui constituent une violation flagrante de l'Accord de Paix Global (APG) de Libreville et sapent les efforts de consolidation de la paix en RCA ».


Elle demande à l'UFDR de « se retirer immédiatement et inconditionnellement de toutes les localités qu'elle occupe et de cesser toute action armée » et de s'inscrire dans le processus de dialogue en cours et de prendre une part active au programme de désarmement, de démobilisation et de réinsertion (DDR) dans le nord-est du pays.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation